Alphonse Chassant.

Dictionnaire des devises historiques et héraldiques : avec figures et une table alphabétique des noms (Volume 1) online

. (page 2 of 14)
Online LibraryAlphonse ChassantDictionnaire des devises historiques et héraldiques : avec figures et une table alphabétique des noms (Volume 1) → online text (page 2 of 14)
Font size
QR-code for this ebook


Amsi JE FRAPPE. — Devise de Charles le
T^meraire.

AiNSi LE vEux. — Vincent-Savoilhans.

AiNSI SERA, LUXEMBOURG. — LllXemboUFg.
Jeton de 1532.

A JAMAIS. — Angelin de Ghampleneys.

A JAMAIS, A. JAMAIS. — Ghappelaine , en
Bretagne.

A JAMAIS Gardevac. {Cri.) — De Gardevac
d'Havrincourt, en Artois.

A JAMAIS CELLE. — Du Plessis le Lergue
de Pinnay.



DES DEVISES. 11

A JAMAIS Croy. — Devise de la maison de
Groy.

A JAMAIS Waroquier. — Waroquier.

A LA belle! {Cri.) — De Pot. — Villenoir.

A LA BONNE HEURE NOUS PRIT LA PLUIE. —

Rohan. — Le marechal de Gi^.

A l'abri coitier. — Jacques Goitier ou
Goctier, m^decin du roi Louis XI. — La fa-
mille Goitier, en Franche-Gomt6.

A l' ADVENTURE. — Botignoau.

A LA GARDE DE DiEu. — De Lamartino.

A LAQUEO MALIGNANTIUM LIBERA ME DOMINB.

— Gastillon de Saint-Martin.

A LA MORT CHANTE. — GalHo, 9' MuSB.

A LA PARFiN, VERiTE VAiNC. — Potier de
Gourcy, etc., en Bretagne.

Alas figit amor. (Vol surmonte de deux
ccBurs.) — Du Port, president k mortier au
parlement de Dijon.

Jeton du xviii* siecle.
A l'aTTRAIT DBS BONS CHEVALIERS I [Cri.) —

La Gh^tre.



1 2 DICTIONNAIRE

A LA VERTU NUL CHEMIN n'eST FERME. —

Moyria.

A LA VIE ET A LA MORT. — Le coiTite de
Ricard, pair de France.

A LA voLONTB DE DiEU. — Stiickland (ba-
ponnet), Grande-Bretagne.

Albor latet. — Le comte Lenoir de la
Roche, pair de France.

A l'eclat des roses I [Cri.) — Lefevre-
Graintheville.

Alimenta laboris. [Un pore.) — Bon de
viande pour les ouvriers du canal de Briare.

Mireau de 1606.

A l'immortalite. {Avec une couronne de
laurier.) — L' Academic francaise.

Allen, tous ensemble. — Devise que le
due Louis (de Bourbon), au retour de sa cap-
tivity, 6crivit sur sa banni^re.

Allez comme allez. — La famille d'Alez.

Alma leonisuri arelatensis hostibusest,
nisi ab IRA leonis. — Dovise de la ville
d' Aries.

Alors comme alors. — Applaincourt.



DES DEVISES. 13

Alter post fulmina terror. [Avec une
bombe qui creve en Vair et jette le feu par
quatre endroits differents.) — Devise des gen-
darmes et chevau-16gers d'Orl^ans , deux
compagnies cr66es pour Monsieur , frere
unique du roi.

Alter ope alterius. [Un miroir ardent^
que traversent les rayons du soletly allume un
foyer.) — fitats de Bourgogne.

Jeton de 4619.

Altis sic providus imis. {Unpasteur et son
troupeau.) — Manufacture royale des cuirs de
Saint-Germain.

Jetoru de i7S8 et 4767.

Altissimus nos fundavit. — De la Cham-
bre, en Normandie et Bretagne , et devise de
la maison de la Ghambre, en Savoie, dit le
P. Anselme.

Altius. — Corsant.

Altius ardet. — Golas des Francs.

Altius tendam. — De Ripanti, comte de
Malviano.

Altri tempi , altre cure. — Antoine Tin-
seau (mort en 1601), en Franche-Gomte.

Altum petit, ima relinquens. — Souvert.



14 DICTIONNAIRE

Altus et fortis. [Haut et fort.) — De Hau-
tefort, en Perigord, Limousin, etc.

A. M. (AVE maria). — Accompagnant les
armes de la ville de Montpellier.

A MAL HivER BON FEU. — Malivcrt.

Amantes tui ama. — Saint-Hylaire.

Amantibus justiciam, pietatem et fidem.
(A ceux qui aiment la justice, la piete et la
fot.) — Devise inscrite sur I'^toile on medaillon
rend de Tordre de Sainte-Anne, cre6 par
Charles-Fr6d6ric , due d'Holstein - Gottorp ,
mort en 1739, p^re de Gharles-Pierre-Ulric ,
reconnu h^ritier pr^somptif de Russie en 1742.
(Ordre russe.)

Amantissimus ^qui. — Philippe, a Be-
san^on.

Jeton de Hi8.

A MA PUISSANCE. — Grey (comte de Stam-
ford et de Varrington), Grande-Bretagne.

Amat libraria curam. — Adrien Moetjens,
imprimeur k la Haye, au xvii* si^cle.

A MA VALEUR. — Halauzy (Grande-Bre-
tagne.)

A MA viB. — Bretagne.



DES DEVISES. 15

A MA VIE. — Devise des dues de Bretagne,
sur leurs sceaux et sur les tombeaux de cette
famille. — Devise d'Anne de Bretagne. —
Devise de I'ordre militaire de THermine, ins-
titu6 par Jean V, le vaillant due de Bretagne,
en 1365.

Amboise! (Cn.) — Ghaumont d'Amboise.

AmICO PATRI^ , PATRLE CARISSIMO. — Du

Pont.

Amis ames , amie aves. — Marguerite de
France, comtesse d'Artois (1361-1382).

Jeton.

Ami seur. — Saumery.

A Moil [Cri.) — Rogemont.

A MOi, GhauldeyI {Cri.) — Jean de Ghaul-
dey, dit Garondelet, vivant a la fin du
xiii® si^ele.

A MOI Meleun I [Cri.) — De Melun.

A MON DEVOIR. — Thalie, 6^ Muse.

A MON dieu MON ESPERANCE. — Devise gra-
v6e sur une maison de la rue du Gril, n** 14,
a Paris, sur laquelle on voit la date de 1674.

A MON HONNEUR. — Lagger de Gamplong;



1 6 DICTIONNAIRE

Amore civium invitis confirmor. — Edme
Ferry, maire de Beaune.

Jeton de I65i.

Amore et candore. — Gomte Amad6 de
Varkony, en Hongrie.

Amore majores FiDELiTAfE maximi. — De
Badie, maire de Dijon.

Jeton de 1686.

Amor et fides. — De la Noe ou Noiie, en
Bretagne. (Porte un lion.)

Amor et virtus. — Prince de Puckler-
Muskau.

Amor in honors. — Malarm6 ou Malarmey
de Roussillon, a Besan^on.

Jetons de i665'66.

Amor meus, pondus meum. {Dans les pla-
teaux d'une balance sont les armes du maire, et
un coeur aux armes de Dijon.) — B. Boulier,
maire.

Jeton de 1666.

Amor omnibus unus. — De Badie, maire
de Dijon.

Jeton de 1685.

Amour de dieu, espoir en dieu. — Le
Bihan, en Bretagne.



DES DEVISES. 17

Amour et verite. — Du Boisgueheneuc,
en Bretagne.

Amour ou guerre. — La Rochelambert.

Amour sans crainte. — Gonthier.

Amzeri. {Temporiser.) — De Parscau , en
Bretagne.

Angelis suis mandavit de te. — De Mon-
thiers, en Beauce, etc.

Angor et ango. — Lemaitre de Ferri^res.

Animis illabere nostris. — Bruslard.

Animo forti nil forte. — Lefebure.

Animos expertus JUPITER. {Avec un aigle
pour symbole.) — Devise du mar^chal d'Al-
bret.

Animos, jovis auspice, tollam. [Troupe de
guerriers.) — Gaston, due d'Anjou, puis d'Or-
Idans.

Jeton de 1626.

Animus imperat. — Grandpr^.

Ante ferit quam flamma micet. — Phi-
lippe le Bon, due de Bourgogne, institua k
Bruges, I'an 1430, Tordre de la Toison d'or,
et lui donna sa devise du fusil : « // frappe



1 8 DICTIONNAIRE

avant que la flamme paraisse. » — Aussi le
grand collier de cet ordre 6tait compost de
fusils entrelac^s de cailloux 6tincelants.

Ante mare und^. — De Rochechouart, en
Limousin et Bretagne. G. S. V. de Roche-
chouart, due de Mortemart, pair de France.
(Porte fasce ondee.)

Ante quebrar que doublar. [Plutdt rom-
pre que plier.) — Taillard, en Bretagne.

Antes quebrar que doblar. — Le comte
de Ghabrillan (Guignes de Moreton), pair de
France.

Ante te omne desiderium. {Une plante de
lys.) — Philippe de la Ghambre, cardinal de
Boulogne.

Jeton du xti* siecle.

Antiqua fortis virtute. — De Gahideuc,
en Bretagne. — H^mery de Beaulieu.

Antique, fier et sans tache. — Le mar-
quis de Saint-Maurice-Ghatenois , pair de
France. — Franche-Gomt6.

Antiquitas et nobilitas. — Nedonchel.

Antiquite de penhoet. — De Penhoet, en
Bretagne.



DES DEVISES. 19

A NUL AUTRE. — Broglie.

A PATRE ET Avo. — Hubert, en Anjou et
Bretagne.

A PEB EMSER. — Goetlogon.

A PEINE UN CHAT Y PEUT ATTEINDRE. —

Chaton, en Bretagne. (Porte un pin.)

Aperte et honeste. — Le marquis Maison,
pair et mar^chal de France.

A petite cloche grand son. — Granson.

A plus. — De Rohan, en Bretagne.

Apres donner, il faut prendre. — De
Cameru, en Bretagne.

A probitate decus. — Chevalier de Hogel-
miiller.

Aquila et leo. — Jean Carondelet, en 1397.
Devise donn^e par le comte de Nevers , apr^s
la bataille de Nicopolis.

Aquila in nubibus. — ^^ Devise faite pour
Joseph-Just Scaliger.

Aquila non capit muscas. — D'Andignd,
en Bretagne. (Porte trois aiglettes.)

Aquila semper regum^ amica. — Baron
d'Arreger, en Allemagne.



20 DICTIONNAIRE

Aquil^ valori laurus. — Valory (Savoie).

Araog, araog 1 [En avant, en avant /) —
De Kerlouet, ou Keranlouet, en Bretagne.

Arbitrio regis, patrum, plebisque. —
P. Terrion, maire de Dijon.

Jeton de 1630.

Arcana servant. — Halma, en Bretagne.
(Porte des haches d'armes.)

Arcentque domantque. — Longueville.

Arcentur ubi lucet. [Le soleil repoussant
les foudres que tient une main.) — J.-B. Costa,
comte de Villards.

Jeton du xviiie siicle.

Arches de dieu seul toujours despandu.

— Devise de la ville d' Arches (Ardennes).
Allusion a la souverainete d' Arches, qui avait
pour embleme une couronne d'acier fleuron-
n4e, sur le cercle de laquelle etait grav6e une
tour surmontee d'un soleil.

Ardemus eodem. {Deux flambeaux ardents.)

— Nicolas de Gorberon, premier president
d' Alsace, et F.-G. Laudreau.

Jeton de 4730.

Ardens et ^quum. — Regnauld de Belle-
seise, en Lyonnais et Bretagne.



DES DEVISES. 21

Akdent et ecume. — Regnauld, marquis
de Bissy.

Ardeo ubi aspicior. [Un miroir ardent
expose au soleil.) — Devise du due de Sully.

Ardorem extincta testantur vivere
FLAMMA , et pour embUme des larmes tom-
bant sur un brasier cendreux. — Devise de
Catherine de M^dicis, lorsqu'elle devint veuve
de Henri II, voulant signifier I'ardent amour
qu'elle portait au feu roi, son mari. On la
trouve aussi inscrite sur un jeton d' argent.

Ardorem lux magna sequetur. — Devise
qu'accompagnaitune fus6e, et qu'avait adop-
tee le comte du Plessis.

Ardua petit ardea. — H^ron.

Arduis superiores. — Robuste, en Angou-
mois.^ — Keroas.

A resistente coronor. — Grammont de
Vacheres.

Arma mihi requies. — Armuet de Bonrepos.

Arme pour le roi. — De Pierre de Bernis,
en LanguedoG.

Armis bona nova. — Baron Chonot Bonne
de Briel.



22 DICTIONNAIRE

Armis notus. — Armagnot du Ghatelet,
en Bretagne, en Champagne et en Bour-
gogne.

Arras 1 [Cri.) — Les Flamands, dans le
xiii° siecle.

Arte et marte. — Du Plessis-Mornay. —
Marce.

Arte et viribus. — Henri Farn^se. (Avec
un bcEuf ci la charrue, pour marquer les qua-
lit^s d un prince qui gouverne.)

Arte, virtute, marte. — Brocard, k Be-
sancon.

Jetons de 1648, 1667, 1669,

Artois le noble I {Cri.) — Fiennes.

A SALVAING le PLUS GORGIAS. — Cri deS

seigneurs de Salvaing, en Dauphin^.

AscENDiT UT QuiESCAT. {Un foysT enfiamme.)
— Le prince de Bourbon-Gonti et Laure
Martin ozzi, sa femme,

Jeton de 1658.

Asylum miseris et tutela. — Devise de

Louis-FranQois , 4vdque de Bayeux, 1838.

(Faisant allusion au vaisseau et a la croix de
ses armes.)



DES DEVISES. 23

A SOLIS ORTU USQUE AD OCCASUM LAUDABILE

NOMEN DOMINI. — J^suites. (Accompagnaiit
quelquefois les insignes de cette compagnie,
qui sont d'azur au monogramme supercroiset^
de IHS, dans un ovale rayonnant d'or. Au-
dessous de ce chiffre ou monogramme ils met-
tent un coeur avec les trois clous de la Pas-
sion.)

AsPERA NON TERRENT. — De Taillepicd
de Bondy, k Paris et en Bretagne.

AspicE UT ASPiciAR. — Louise de Vaude-
mont.

ASSAI AVANZA CHI FORTUNA PASSA. — BfCS-

sieu-Grol6e, en Dauphin^, avait pris des
gerbes li^es, et pour dme les paroles ita-
liennes ci-dessus.

AssEz A TEMPS. — Maroschal.

AssEz d'amis, quand elles sont pleines.
— De Montbourcher, en Bretagne. (Porte trois
marmites.)

AssEz MONTE QUI s'abaisse. — Baissey.

AsSEZ PRIE QUI SE COMPLAINT. — Gl6on.

Assiduis conciliis ou consilus. — La ville
d'Angers.

Divers jetons.



24 DICTIONNAIRE

A souHAiT, — AssouvY. — Jean, due de
Bedfort, mort k Rouen, en 1435, portait pour
devise : tant6t a souhait, — tant6t assouvy.

Atao, da virviquen. {Toujours, a jamais.)
— Huon, en Bretagne.

Atavis et armis. — Le due de la Ghastre,
pair de France.

Atavis et armis. — Les chevaliers de Saint-
Lazare et du Mont-Garmel, dont : le eomte
d'Agoult, pair de France ; — Lahouze de Bas-
quiat ; — Laizer de Siaugeat.

A TON cheval , NOBLE DUG I — Mortemart
de Boisse (Lim. — Normandie).

A TORT ON ME BLAME. — ThoiUaS.

A Tous ACCORDS. [Un tambour-) — Tabourot,
poete et litterateur, procureur du roi k Dijon,
sous le regno de Henri III.

Jeton sans date, autre de 4586.

A TOUS Dix. — Kermartin.

A TOUS REFUGE. — Du Refuge, en Bretagne.

A TOUT. — Carpentier, en Ponthieu.

A TOUT 1 {Cri.) — Le marquis de Villeneuve-
Yence, pair de France.



DES DEVISES. 25

A TOUT BiEN viENNE. — De Vienne , en
Bourgogne et Franche-Gomt6.

A TOUTE HEURE. — Ham el.

A TOUTES HEURTES. — Postel des Miniferes
(Normandie.) Devise accompagnant les armoi-
ries de cette famille, avec la date de 1519, le
tout sculpts en pierre.

A TOUT HEURT BELLIER, A TOUT HEURT

RiEux. — De Rieux, en Bretagne.

A TOUT REGARD. — Regard (Savoie).

A TOUT VAUDRAY. — Vaudrey.

A TOUT VENANT BEAUJEU ! — De Beaujcu,
en Franche-Gomt6.

Attendant mieux. — Gouzven. — Le Bor-
gne, en Bretagne.

Attente nuit , BuissY. — De Buissy , en
Ponthieu.

AubignyI [Cri.) — Le sieur d'Aubigny, en
Gorbiois.

Au BON chrestien. — Le comte de Kerga-
riou, pair de France.

Au BON droit. — Vindham ( comte
d'Egremont), Grande-Bretagne.

2



26 DICTIONNAIRE

Au BRUIT I (Cri.) — Vaudenay.

Au ciEL BEAUMONT 1 (Cri de guerre.) — Gar-
devac d'Avrincourt.

AucTOR EGO AUDENDi. — DevisG de Charles,
cardinal de Bourbon 1®% et pour corps : une
6p6e flamboyante, tenue par une main. Gette
ep^e representant le zMe des pr^lats de
rfiglise. On lui donne une autre devise.
Voyez nespoirj etc.

AuDACES FORTUNA JUVAT. — La Roddc. —
Varin de Noidans, k Besangon.

Jeton de 4669.

AuDACTER ET SINCERE. — R6court du Sart,
seigneur de Bru^res.

AUDAX ET PROMPTUS. — DoUglaS.

Au DELA DES MERS. — Autrct, cu Brctague.

AUDENDUM SAPERE REBUS IN ARDUIS. —

F. Moreau, maire de Dijon.

Jeton de i638. *

AuDENTi succEDiT OPUS. — Brossard de
Glery.

Au FEAL RiEN NE FAULT. — Le Hiarquis dc
Mathan, pair de France.

Au QUET I fCrt'.J — Gramailles.



DES DEVISES. 27

Au JUSANT COMME AU FLUX, CHATEAUFUR

EST MON NOM. — De ChateaufuF, enBretagne.

AuLTRE NARAY. fAutre nauvai.) — Devise
prise en 1429 par Philippe le Bon, due de
Bourgogne, lorsqu'il ^pousa sa troisi^me
femme, Isabelle de Portugal. (Gette devise se
trouve grav^e sur deux couteaux d'un ecuyer
tranchant de ce prince, au mus^e de Dijon.)

AuLTRE n'auray. — De Tournemine , en
Bretagne. — Goetmeur.

AuLTRE NE QuiERT. — Charlcs de Lalaing.

AuLTRE NB SERS. — De Beauhamais, en
Bretagne et en OrManais.

AuLTRE NE VEUIL. — De Plusquellec , en
Bretagne.

Au MAiSTRE LES soucis. — Le Maistre , ^
Paris et en Bretagne. (Porte des soucis.)

Au PEiGNE d'orI (Cri.) — Gulant.

Au PLAisiR FORT DE DiEu. — Le vicomtc
Mount Edgecombe, en Angleterre.

Au PLUS DRU ! (Cri.) — Le comte de Tour-
non-Simiane, pair de France.

Au PLUS HAUT. — Le marquis de la Guiche,
pair de France.



28 DICTIONNAIRE

Au PLUS VAILLANT HEROS. — La famille
d'AfFry d'Aubrebac.

Au PLUS VAILLANT LE PRIX. — Champion de
Gic^, en Normandie et Bretagne.

AuREA DABiT (poma). [Uu Granger en fleurs.)
— La grande Dauphine, Anne-Marie-Ghris-
tine.

Jeton de 4682.

AuRO MicANTE REFULGET. — De la Musse,
en Bretagne. (Porte des besants.)

AuRO TUTATUR ET ARMis. [Couroune royale
posee sur une table, devant laquelle on voit
Minerve tenant une palme , un laurter, une
epee avec la Toison (Tor.) — Ghambre des
comptes de Bourgogne.

Jeton de i648.
Au SEIGNEUR DE GLEON 1 (Cri.) — Gl^On.

Auspice christo. {Foi ailee, tenant ti^ois
epis.) — Albert et Isabelle. — Ghambre des
comptes de Dole, en Franche-Gomt6. — Davie.

Jetons de 160i et 1611.

Auspice christo nil desperandum. {Homme
enpriere.) — Henri de Bourbon, prince de
Gond6.

Jeton de U84.



DES DEVISES. 29

AUSPICIUM IN TERRIS HJEC DOMUS HABET j

MANET ALTERA ccELis. — Estouff de Milet de
Mureault. — Laporte. — Azanne.

AuspiciuM MELioRis ^vi. — Beauclerck de
Vere (due de Saint- Alban, comte de Bur-
ferd.)

AuT CJESAR AUT NIHIL. — G6sar Borgia.

AUT C^SAR AUT NULLUS. — Walls.

AuT CEDERE, AUT c^Di. [Avbre frappe de la
foudre.)

Jeton de Louis XIII.
AUT MORS AUT VITA DECORA. — La FonS. —

L'empereur Othon de Saxe, dit le Grand. —
Manessier, en Ponthieu.

Et sur un jeton.

AuTOR EGO AUDENDi. — Charles , cardinal
de Bourbon.

AuT PATERE, AUT ABSTiNE. (Un ckardoti.) —
Ambroise Drouard, imprimeur, morten 1608.

AuT PERFICE, AUT NE TENTES. — BuSOn do

Ghampdivers, k Besangon.

Jetons de U65 a 1671.

Autrefois mieux. — Brimeu.

Autre n'arai. — Philippe le Bon, due de
Bourgogne. — Goetmeur.



30 DICTIONNAIRE

Autre ne sers. — De Beauharnais , en
Orleanais. — Leuchtenberg.

AuT vincere, aut MORI. — DevisG qui se
lit sur un jeton de cuivre frapp6 au nom de
Claude de Lorraine, due d'Aumale, pair,
grand veneur de France et gouverneur de
Bourges. (Ecu 6cartel6 de Lorraine et Bour-
bon. 1571.)

Aux chatelains! (Cri.) — Recourt du Sart,
seigneur de Bru^res.

AuxiLiUM AB ALTO. — Kellct. — Barounet
Dillon, en Angleterre, branche des Dillon de
France.

AuxiLiUM AD ALTA. — De la Poeze, en Bre-
tagne.

AuxiT virtute decorem. — J. Joly , maire
de Dijon.

Jeton de i667.

Aux MAURES. — Vidart.

A VAILLANS CUERS RIENS IMPOSSIBLE. — De

Belleval, en Ponthieu.

Avance! — Lecomte Portmore, en ficosse.

AVANT que la MER PUT AU MONDE , ROCHE-

chouart portait les undes. — Rochechouart-



DES DEVISES. 31

Mortemart. Devise faisant allusion aux armes
ond^es de cette famille, et qui a M rendue
en latin de cette maniere : Ante mare undas,

AvEC LE TEMPS. — De Gfisc ou Le Gris,

A VERiTATE NOMEN. — GoHite de Verita.

A VERO BELLo CHRiSTi. — Le comte de
Bouill^, pair de France.

A VETUSTATE ROBUR. — Du Roure et Beau-
voir du Roure-Grimoard.

AVIDUS COMMITTERE PUGNAM. — D*AgOUlt,

en Provence, Dauphin^, etc. (Porte un loup.)

A viRTUTE viRi. — Viry.

AviSE LA FIN. — Le comte Gassilis, en
ficosse.

AvisEZ LA PIN. — Kennedy (marquis et
baron d'Ailsa), Grande-Bretagne.

AviTA PERAGRO LOCA. — Ghiflct , a Be-
sangon.

Jetons de i6iS et 1624.

AviTO viRET HONORS. — Stuart ( baron
Stuart de Rothelay).

AvizE, AvizE. — De Quelen de Stuert de
Caussade, due de la Vauguyon.



32 DICTIOPiNAIRE

Ayde a aultruy, Dieu t'aydera. — Pon-
ton d'Am^court (Champagne).

Ayde au second Chretien Levis. — Levis-
Mirepoix (Gomt. Venais.).

Ayde-Dieu au bon chevalier. — Candolle
(Provence).

Ayde-toi, kergorlay, et dieu t'aidera. —
De Kergorlay, en Bretagne.

Aye foy. — Grouchy (Normandie et Bre-
tagne.)

Aymez loyaulte. — Le due de Bolton, en
Angleterre.

Azincourt! (Cri.) — John Woodhouse,
en Angleterre, combattant d' Azincourt.



B



Barbaria. — Mot inscrit sur le collier de
I'ordre de la Croix de Bourgogne, institue
par Charles-Quint.

Bataille pour Died ! [Cri.) — Bataille de
Mandelot, en Bourgogne.



DES DEVISES. 33

Battons et abattons! [Cri.) — Le mar(juis
Le Glerc de Juign^, pair de France.

Beaufremont ! [Cri de guerre.) — Beaufre-
mont de Gharny.

Beaumanoir, bois ton sang. — De Beau-
manoir, en Bretagne. (La devise vient du com-
bat des Trente, en 1350).

Beaumes 1 (Cri.) — Escaillon.

Beauveau I [Cri de guerre.) — Beauveau.

Bella minatur. — De Kermellec, en Bre-
tagne.

Bella odi , pacem tueor , compesco rebel-
les. — Devise d' Angers, au revers du jeton
de L. Davy.

Jeton de 1596.

Bel avis. — Coucy-Gh^teauvieux.

Bellecombe I [Cri de guerre.) — Bellecombe.

Belle sans blame. — Luyrieux.

Bellica virtus. — Ach6 de Larrey.

Bellic^ virtutis prcemia. — Mauperch^.

Bellica virtutis prcemium. — Devise de
I'ordre de Saint-Louis, cre.6 par Louis XIV
en 1693.

2.



34 DICTIONNAIRE

Bellum in pace. — D'Ombreuil de Bud-
bach.

Bene beati feceris. — Chretien Godran,
maire de Dijon.

Jeton de i557.

Benefacientes benedicti. — Benoist d'Azy
(Orleans).

Bene vivere et ccelari. — Gottereau.

Benign^ et juste. — B^nigne Le Gompas-
seur de Gourtivron, maire de Dijon. (Porte des
compas).

Jeton de 1621 >

Benigno numine. — Pitt (comte de Gha-
tam).

Benin sans venin. — Meulh.

Bepret. — Penmarch.

Bepret creur. (Toujour s fort.) — Du Bot-
d^ru, en Bretagne.

Berghes ! {Cri de guerre.) — Berghes saint
Winnocks.

Bernemicourt I [Cri de guerre.) — Belle-
fori^re.

Berpet Grinwhe. — Le comte du Botderu,
pair de France (Bretagne).



DES DEVISES. 35

Beza b peoc'h. {Eire enpaix.) — De Goet-
quelven, en Bretagne.

BiEN FAiRE ET LAissER DIRE. — Bengy de
Puy-Vall6e.

BlEN FAIRE ET NE RIEN CRAINDRB. — Du-

trieu.

BlEN FONDE ROCHEFORT. — Rochefort.

BiEN POUR CHASSEY. — De Ghassey, en
Franche-Gomt6.

BiEN REGNEREz. — Serre.

BiEN suR. — Du Juch, en Bretagne.

. BiSANTIIS NUMMIS PAUPERIBUS ADEST. —

Bony de Lavergne.

BlESSURE AU COEUR, JAMAIS A l'hONNEUR. —

G16, en Bretagne. (Porte un coeur perc6 d'une
fl^che.

Bona vicina malis. {Un vameau enfre deux
ecueils est pousse par des vents favorables.) —
Philippe de Groy, comte de Sobre.

Jeton de 1592 et medaille de iS96.

Bonavoluntate. — Le Marant, en Bretagne.
BoN ET BEAU. — Du Gosquer, en Bretagne.
Bon et loyal. — Le Rodellec, en Bretagne.



36 DICTIONNAIRE

Bon guet chasse male aventure. — B6-
hague.

Bonne et belle assez. — Bellassye. — Le
comte Fauconberg, en Angleterre.

Bonne fin. — Perr^al, en Franche-Gomt^.

Bonne renommee. — Grasse (Dauphin^).

Bonnes nouvelles. — La famille du Begue
de Lannoy.

Bonne vie. — De Molac, en Bretagne.

Bon sang ne fajlle. — Bon gars.

Bon sang ne peut mentir. — Du Pare, en
Bretagne.

BoNS CHRETIENS DE Bauffremont. (Adage.)
— De Bauffremont, en Franche-Gomt^.

Bonus pastor animam suam dat pro ovibus
suis. — Jacquemet, ev^que de Nantes, en
1849.

Bonus semper et fidelis. — Le marquis
de Pastoret, pair de France. (Porte un pas-
teur et son chien.)

Boulogne I {Cri de guerre.) — Bertrincourt.

Bouloigne! (Cri.) — Les sieurs de Picque-



DES DEVISES. 37

gny, de Saint-Sautflieu , en Ponthieu, les
anciens comtes de Bouloi^e-sur-Mer.

BouLONGNE ! {Cri.) — Trie et Piqueny.

Bourbon ! {Cn.) Gombaud.

Bourbon Notre-DameI {Cri de la famille
de Bourbon.)

Bourne 1 (Cri,) — Le sieur de Thiembronne,
en Boulonnais.

BousiES Au BON Fiz. — Bousios.

BousiES 1 {Cri.) — Le sieur de Happlin-
court en Vermandois.

BouTEz EN AVANT. — Le coHite Barrymore,
en Irlande. (M^mes armes et m^me devise
que la comtesse du Barry, en France.)

Brevior at clarior. — Thorigny.

Brevi quam grandia prestat. {Accompa-
gnant un citronnier avec son fruit.) — Devise
de Charles de Goss6 de Brissac, mar^chal de
France.

Brosse ! {Cri.) — Saint-S^v^re.

Bureau vaut ecarlate. — Devise de Jean
Bureau, grand -maitre de Tartillerie sous
Charles VII, maire de Bordeaux en 1451.



38 DICTIONNAIRE

Bury I {Cri de guerre.) — Bury.

BuvES TOST Assis ! [Cri de guerre.) — Buves.



Cadens resurgit major. — J. Boussuet,
maire de Dijon. (Porte des roues.)

Jeton de 1613.

CLesar-Auguste 1 [Cri.) — Pr^aux.

Calculo et ratione metienda omnia. —
Francois, dauphin, roi d'ficosse, depuis Fran-
cois 11.

Nombreux jetons.

Galonec a drec'h bep tra. [Lhomme de
cceur surmonte tout.) — Gharuel , en Bre-
tagne.

Gamberon ! [Cri de guerre.) — Boufflers.

Gambraisis I [Cri de guerre.) — Baudot. —
Bl^court.

Gambray, cite de paix. — La ville de Gam-
bray.

Jeton de iS79.



DES DEVISES. 39

Gambresis ! {Cri de guerre.) — Cantaing.

Gampi tui repletuntur ubertate. — Pio-
lenc.

Candida candidis. [Une lune en face (Tun
soletl, laquelle repand des rayons st lumineux
quelle semble elle-meme un autre soleil.) —
Devise de la reine Claude de France, premiere
femme de Frangois P^

Candid^ et sincere. — Baron de Gervay.

Candore et labore. — Baron de Ritter, en
Allemagne.

Candore et ardore. — Orglandes (Norm.).

Candorem purpura servat. {Un oeillet in-
carnat mele de filets blancs. — Une des devises
du cardinal de Richelieu, pour signifier que
la sinc6rit6 de ses intentions pour le service
de rfitat a autant 6tabli sa reputation que
r^clat qu'il tirait de la pourpre romaine. {Le
P. Anselme.)

Candor et Robur. — Le marquis Huguet
de S^monville, pair de France. (Porte un
cygne et un ch^ne.)

Candor exsuperat aurum. — De Lauzanne,
dans la Marche et en Bratagne. (Porte un
croissant d'argent et des etoiles d'or.)



40 DICTIONNAIRE

Candor ill^sus. — Le pape Clement de
Medicis, VIP de ce nom, avait pour sa devise
line comfete ou 6toile k queue.

Candor notatur lilio. — Despotots, a Be-
sangon. (Porte un bouquet de lys dans un
pot.)


2 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14

Online LibraryAlphonse ChassantDictionnaire des devises historiques et héraldiques : avec figures et une table alphabétique des noms (Volume 1) → online text (page 2 of 14)