Epinal Société d'émulation du département des Vosges.

Annales de la Société d'émulation du département des Vosges online

. (page 1 of 123)
Online LibraryEpinal Société d'émulation du département des VosgesAnnales de la Société d'émulation du département des Vosges → online text (page 1 of 123)
Font size
QR-code for this ebook


This is a digital copy of a book that was preserved for generations on library shelves before it was carefully scanned by Google as part of a project
to make the world's books discoverable online.

It has survived long enough for the copyright to expire and the book to enter the public domain. A public domain book is one that was never subject
to copyright or whose legal copyright term has expired. Whether a book is in the public domain may vary country to country. Public domain books
are our gateways to the past, representing a wealth of history, culture and knowledge that's often difficult to discover.

Marks, notations and other marginalia present in the original volume will appear in this file - a reminder of this book's long journey from the
publisher to a library and finally to you.

Usage guidelines

Google is proud to partner with libraries to digitize public domain materials and make them widely accessible. Public domain books belong to the
public and we are merely their custodians. Nevertheless, this work is expensive, so in order to keep providing this resource, we have taken steps to
prevent abuse by commercial parties, including placing technical restrictions on automated querying.

We also ask that you:

+ Make non-commercial use of the files We designed Google Book Search for use by individuals, and we request that you use these files for
personal, non-commercial purposes.

+ Refrain from automated querying Do not send automated queries of any sort to Google's system: If you are conducting research on machine
translation, optical character recognition or other areas where access to a large amount of text is helpful, please contact us. We encourage the
use of public domain materials for these purposes and may be able to help.

+ Maintain attribution The Google "watermark" you see on each file is essential for informing people about this project and helping them find
additional materials through Google Book Search. Please do not remove it.

+ Keep it legal Whatever your use, remember that you are responsible for ensuring that what you are doing is legal. Do not assume that just
because we believe a book is in the public domain for users in the United States, that the work is also in the public domain for users in other
countries. Whether a book is still in copyright varies from country to country, and we can't offer guidance on whether any specific use of
any specific book is allowed. Please do not assume that a book's appearance in Google Book Search means it can be used in any manner
anywhere in the world. Copyright infringement liability can be quite severe.

About Google Book Search

Google's mission is to organize the world's information and to make it universally accessible and useful. Google Book Search helps readers
discover the world's books while helping authors and publishers reach new audiences. You can search through the full text of this book on the web

at http : //books . google . com/|



AlfHAILlES



DE LA



SOCIETE D'EMULATIOX



DU



dipartement des Vosges.



Digitized byLnOOQlC



Digitized by



Google



Digitized by



Google



ANNALES



Dfe LA



SOCIlfiTfi D'fiMULATION



»IJ ♦



DfiPARTEMBNT DBS VOSGES.



V«flat X.HI. — l" Ctiliter. ^ ISiM;



i&PlNAL,

CHEZ VEUVE OLET, IMPRIHBUR DB LA SOCI^.

186S.



Digitized byLnOOQlC



Digitized by



Google



EXTBAITS

DES

PROGES-VERBAUX DES SEANCES

DE L'ANN^E 1864.



SCMCE DU 21 JINVIER 1864.

SOUS la pretidence de M . Maad^henx pire.

CorrespoDdance :-

LeUre de H. le Rectcur de racadimie de Nancy, qui exprime
\e regret de ne pouvoir assister h noire stance publique.

Lettrede H. Handelert qui nous adresse une bolte conteoant
diff^renU objets dont.il fait don k notre Soci6t^. Ce sent :
I® un fer k cheval ddcouvert dans les tourbiSres de Bellelay ;
2® huit tehantillons du calcaire du Jura-Bemois ; 3® deux
monnaies romaines d^couvertes dans les environs du Mont
terrible; 4^ deux tohantillons de tourbe non condens^e de
Bellelay. Bemerclments et dipdt au mus&e.

Leltre de M. Castel , de Nancy, qui remercie la Soci6t6 de
la mMaille qui a 616 d6cern6e k son fils pour Touvrage in-
titule : Creation du cheval d deux fins. Dans une autre
lettre, M*. le docteur Castel t6moigne sa reconnaissance en
envoyant k la Soci6t6 une somme de 100 francs destin^e aux
deux gardes forestiers, domaniaux ou communaux, qui
auront miriti d'etre primes au concours de 4864. Cette somme,
M. Castel la donne en souvenir du (lis qu'il a perdu, etqui,
en sa quality de garde g6n6ral , s'occupaitbeaucoup d'am^liorer
le sort des gardes forestiers places sous ses ordres. La Soci6t6
preod part k la douleur de M. Castel et lui vote des remer-
ciments.



Digitized by



Google



— 6 —

Leltre de H. H^quet, qui nous adresse un maAuscrit ^
Fragments historiques sur la suppression ei le demem-
brement du dioche de Toul.

Letire de M. Thiriat fils , du Syndicat-de-Sainl-Ani6 , qui
nous adresse le r^sultat des observations m^t^orologiques quMl
a faites dans cette locality.

Diverses propositions faites par diff^rents membres sont
reijiyoytes aux commissions comp6tentes, notamment celle
qui a pour but V^tablissement d'un cours d*agriculture k
Epinal.

On proc6de ensuite au vote pour r^iection de M. Pasquier,
qui, aprfts le d^pouillement du scrutin, est procIam6 membre
titulaire.

La parole est donn6e k H. Charton , pour son rapport sur
le travail qat nous a adress6 notre collogue, M. Bardy, et
qui a pour titre : Belfort sous le comte de la Suze, epi-
sode de la Fronde. Ce livre est une page de Thistoire de
Belfort, qui en^brasse una pfiriode de 18 anntes, de 4636
a 4654. U. Charton nous en donne Tandlyse. M. Bardy re-
trace les premieres annfes de radministration populaire de
Gaspard de Champagne, comte de la Snze et marquis de
Normanville; ses efforts pour faire prosp^rer le commerce,
fortifier la ville , ^carter les horreurs amenSes par la guerre
et la famine, puis son union avcc Henriette, fille du ma-
r^chal de Ch&tillon, les tribulations. qu*il eut & subir avec cette
femme, bonne et charitable pourtanl, mais 16g&re et roma-
nesque, qui finit par le quitter, retourna k Paris et fit casser
son mariage. D6barrass6 d'Henrielte, le comte de la Suze
embrassa le parti du prince de Cond6, chef de la Fronde,
ce qui le fit declarer en 6tat de rebellion ouverte centre le
roi. II tint bon centre le comte d'Harcourt, et Tinsuccfes de
ce dernier d^termina le roi k charger le mar^chal de la Fert£,
gouverneur de Lorraine, de r6duire Belfort k Vob^issance.
La resistance fut opini&tre. Mais d'un cdt^ la maladie envahit
te camp de la Fert^ , de Tautre les assi6g6s perdaient I'espoir
^ voir arriver du renfort ; alors eut lieu un traU6 que



Digitized by



Google



- 7 —

M. Bardy reproduil dans (outeson ilendue ; le comte de la Suz^
sortit avec les honneurs de la guerre et rejoignit le prince
de Cood^ k ThioQville. Bn rtjooissance de la prise de Belfort,
la cour de France ill frapper une m^daille pour en perpitner
k souvenir. H. Bardy, dit M. Charton en terminant, esiun
ferivain exerc6, k qui Ton doit dijk plusienrs publications
qui out eu un succte mirit£. M. le rapporteur propose de
remercier notre coUftgue de rhomnoage qu'il nous a fail de
ce nouvel ouvrage , et de donner b celui*ci une place ho-
norable dans nos archives.



SCMCE DU 18 FCVRIER 1864.

sons la pretidenee de If. Maud'heux pcre.

Correspondance :

Lettre de H. le President du Congr^s des d^l6gu6s des
Soci6t6s savantes, qui invite notre Soci6t6 k se faire repr6-
senter k la session de 4864. La Soci6t6 d6signe k cet effet
nos colUgues de Paris, MH. F^lix Aubry, Baudrillart, Blaise,
Claudel, Gamier, Gley, Jonmar, Lionnet, Halgaigne et
Oalmont.

La parole est donni&e k M. Charton pour la lecture de son*
rapport sur une notice adresste par notre collogue, M. Ver-
gnand-Romagn^si , au sujet d'un pavilion appel6 le Cabinet
de Jeanne d*Arc, k Orltens. Ce petit b&timent a M construit
vers 4586, par M. Francois Colas, maire d'Orlians, sur
Templacement mdme de Thdtel de Jacques Bouchier, tr6sorier
da due d'Orl&ins. En lui donnant le nom de pavilion de Jeanne
d*Arc, M. Colas n'a voulu qu'honorer la m6moire de ThSroine
eo lui consacrant un monument remarquable. Ce pavilion
attire bon nombre de visiteurs ; on a fini m6me par croire
qoe Jeanne d*Arc y a couchi. H. Vergnaud-Romagn^si it-
montre rimpossibiliti de ce fait, attendu que c'est en 1429



Digitized by



Google



_ 8 —

que Jeanne d*Arc entrait k Orleans et que la constructioD
du cabinet est de 4586. Ntenmoins» malgr^ Tabsence du
mirite historique qu'on lui pr6te, H. Yergnaud-Roroagndsi
donne une description d6taill6e du pavilion , et le regarde
oomme digne d'attirer Tattention. Suivant M. Cbarton , notre
SociSt^ doit accueillir tout ce qui se rattache, de pr6s ou
de loin , a Th^roiine de Domremy, et notre coll6gue demande
que cette notice, comme celles que nous a d6j2i adresstes
M. Vergnaud-Romagn^si , soit ins^rte dans nos Annales.

Enflnle Secretaire perp^tuel lit son rapport sur rarithmitique
de M. Grandemange. Apr6s avoir rappelS que M. Grande-
mange est notre compatriote , puisqu*il est n6 k 3 kilometres
d'Epinal , apr^s avoir dit que ce jeune homme , quoique u&
sans bras ni jambes, est parvenu k acqu^rir plus d'inslruction
que beaucoup d'autres mieux trait6s par la nature , puisqu*ii
est devenu professeur de calcul mental h I'^cole municipale
professionnelle d'0rl6ans, et qu'il vient de publier une aritb-
roitique thibrique, pratique et mentale, le rapporteur signale
ce qu'il y a de bon et de neuf dans ce livre ecrit par un
professeur experimenl6. En terminant son rapport , le secre-
taire demande que des remerctments et des felicitations soient
adressees h Tauteur, et exprime le voeu de voir Tarithmetique
de M. Grandemange repandue, soit h titre de prix, soit
autrement, parmi les eieves des ecoles du soir qui sent ins-
tituees h Epinal, et qui depuis cinq ans fonctionnent avec
succes. La Societe approuve et appuie ce voeu.

SEMCE DU 17 MIRS 1864.

50UB la presidence de M . BaudrilUrt.

Correspondance :

Lettre de Son Exc. le Ministre de Tlnstruction publique
relativement a la 3® reunion des Societes savantes a la Sor-
bonne , pour la distribution des recompenses accordees k ces
Societes, et pour les lectures designees.



Digitized by



Google



Leitre de notre coU6gue M. Claudel , ioginieur civit h,
Paris, qui nous annonce que, de concert avec M. de Cherrier,
il repr^sentera noire Soci^te au congr^s des d61^gu^s des
Soci6tes savanles h la session de 4864. M. Claudel nous
fait aussi quelques observations relativement k cette repre-
sentation , pour la rendre d^sormais plus efficace,

Lettre qui nous annonce la mort de M. Grandgeorges ,
notre collogue, ancien notaire etancien maire de Dompaire.
La SociiiS dteide que Texpression de ses regrets sera consignto
aa procSs-verbal.

Lettre de H. Thtophile Gaulhier, president de la Soci6t6
nationale des beaux arts , qui nous adresse un num^ro du
Courrier artistique, oil il signale un article concernant les
Soci6t6s artistiques de province.

Invitation & la 34* session du Gongris scientifique de
France , qui aura lieu k Troyes le \^^ aoQt 4864. Programme
des questions soumises k Texamen des diverses sections.

La correspoodance 6puis6e , M. Gley demaAde que la So-
c\6\& sa melte en relation avec la Society de g^ographie de
Paris, par un ^change mutual de publications. Cette pro*
position est adoptee.

On procMe ensuite aux ilectipus port^es & Fordre du jour.
Aprte le d^pouillement du scrutin, M. le docteur Castel,
de Nancy, et M . P&t6 , ancien ei6ve de Tinstitut agrono-
mique de Versailles, professeur d'agriculture Si Nancy, sont
proclam^s membres correspondants.

La parole est donnte k H. Deblaye pour faire son rapport
sur les diiKrentes pieces renvoy^es k Texamen de la Com-
mission d'agriculture , entre autres :

4« Un travail de M. Georges , cultivateur k Ravenel , sur
la cr^tion et la composition des prairies temporaires. Ce
travail a^t^jugd favorablement ; mais toutefois denouveaux
renseignements seront demand^s pour le completer;

2^ La proposition qui avait itd faite par un membre pour
I'^tablissement d*un cours d*agriculture k Spinal. II est n6-
cessaire de connaitre , avan^ d'^tudier la question , les con-
ditions du professeur;



Digitized by



Google



— 40 -rr

3^ Le programme des recompenses que la Soci6t6 propose
pour 4864. Ceiui de I'ann^e derni^re est conserve; seulement
la Commission demande qu*aux objets d^signfo on ajoute :
la plantation en grand d'arbres fruitiers sur les routes et
sar les chemins; Temploi denouveanx engrais, parexemple
les dejections humaines , et Temploi des marnes.

Toutes les propositions de la Commission sont adoptees.

Le reste de la glance est consacre k une discussion sur
diverses questions d'administration intirieore.

SEANCE DD 21 IVRIL 1864,

sons la prcsidence de M . Mand'henz p^re.

Correspondance :

Lettre de Son Exc. le Hinistre de i'Agricoltnre , du Com-
merce et des Travaux publics , qui nous accorde une sub-
vention de 4,000 fr. pour primes h distrihuer en 4864.

Lettre de Son Exc. le Hinistre de Tlnstruction publique
qui nous annonce que, par arrCti du 44 avril dernier, il
nous attribue une allocation de 300 fr. La Soci6t6 accueille
ces deux allocations avec une vive reconqaissance.

Lettre de notre coUfegue M. de Cherrier, membre de I'ln-
stitut, qui nous annonce qu'au congr6s des d6iegu6s dea
Societis savantes , il a expos6 Tanalyse dea travaux de notre
Society pendant la derniire annfe , puisqu'il a fait connattre
Torigine de notre institution, la direotion donnde h nos etudes
et les resultats obtenus.

Lettre de M. le docteur Leclerc , secretaire de la Societe
archeologique de Constantino, qui demande entre cette
Societe et la ndtre un echange mutnel de publications. Cette
proposition est adoptee.

I.ettre de notre coUegoe M. Colin , contenant les resultats
des nouvelles experiences qa*il a faites au sujet du rende-
ment des pommes de terre compare aux diverses categories
de semences employees. Renvoi k la Commission d*agri-
culture.



Digitized byLnOOQlC



— 44 —

Leitre de H. Vergnaod-Romagndsi qui nous adresse : une
fepreave db cabinet de Jeanne d*Arc , h OrUans , dessinS
par noire co116gue H. Pens6e ; une ^pTeuve des arabesques
dn plafond. du premier itage de ce cabinet, et un exem-r
plaire d*une chanson : Dieu protige la France, qu'il a
composfe loFs du s6jour de la duchesse de Berri & Orleans.

Lettre de M. Gabriel de Mortillet, ingdnieur civil k la
Tronche, qui nous demande les renseignements giologiques
et archtologiques que nous pourrons lui donner pour Tou-
vrage qu'il est sur le point de publier.

La correspondance ipuis^e et les rapports de diverses
commissions entendus , M. Gley rappelle en quelques mots
raoge de M. Choffel , professeur de matb^matiques sp&;iales
au collie et k Vicole supirieure des sciences et des lettres
de Hulhouse, prononcd par M. Penot, directeur de cet
itabliseement , dans un rapport prfeentS aa Conseil aeadd-
mique de Strasbourg. La Soci6t6 d'j^mulation ne doit point
laisser dans Toubli le nom de H. Choffel ; car, d'abord ,
H. Cfaoffel est vosgien, jet d^ plus, son travail et ses efforts
pers6v6rants Tout fait monter de la position d'aide de Tin-
stitnteur de la modeste icole de son village k son admission
k Vicole normale , puis it la chaire de math^matiques sp^
ciales qu'il a occnpte h Mulhouse pendant 29 ans, de 4833

4862. D'aprte H. Penot , M. Gley nous apprend que
M. Choffel ^.tait un professeur sans tolat , il est vrai , mais
solide et mitbodique dans ses demonstrations ; il nous sir
gnale sa grande experience et les succis de son eoscigne-
ment. La Society (coute cette lecture avec le plus grand
interfit , car elle se plait toujours h encourager et k signaler
le nitrite. Sur la proposition de M. Rambaud , une copie
du rapport de M. Gley sera adressSe au maire |du village
oil est n6 Choffel.

On proc&de au vote pour I'eiection de H. Lemoyne , in-
specteur des lignes teiigraphiques k jfepinal. Aprte le d6-
poaillement du scrutin , H. Lemoyne est proclan|i6 memhre
titalaire de la Society.



Digitized by



Google



— « —

A Toccasian du concours regional il y aura, h Spinal,
le 21 mai prochaio , une cavalcade historique reprSsentant
Teotr^e dans cette ville, en U66, du fils du due de Lor-
raine , Jean II , lorsque ies habitants se s6par6rent de 1*6-
vAch6 de Hetz pour se donner k la Lorraine. La Soci^ti
d^iBmuIation voit avec le plus grand plaisir celte manifes-
tation destinte h mettre en relief un Episode int^ressant de
rbistoire de notre ville. M. le President propose h la So-
ci6i& de souscrire k celte oeuvre, et la Soci^t^ fixe h 400 fr.
le chiffre de sa souscription.

Sur la proposition de M. Malgras , la Soci6t6 dteide qu'il
sera organist une stance publique» pourle samedi, 21 mai,
h iO beures du matin , dans le grand salon de THAtel*
de-Ville. La Commission de publication est chargte de cette
organisation.

La Commission-du concours litt^raire et artistique prSsente
h Tadoption de la Socj6t6 son programme de recompenses
pour 4864. Ai nom de cette Commission , H. Merlin donne
lecture du proc^verbal de sa derni^re reunion , fait connattre
Ies principauK points sur lesquels la discussion a ^i& ouverte
et Ies conclusions propose. Sur le rapport de M. Merlin ,
la Society d6cide que Tancien programme du concours litt^
raire , artistique et scienlifique est maintenu ; quMl y sera
ajoute une nouvelle recompense consistant en une midaille
d*or de la valeur de 450 fr. & Fauteur du meilleur travail
sur un sujet design^; que le sujet propose pour 4864 est
reioge du marechal Victor, due de Bellune.



SEANCE PUBUQUE DU 21 MAI 1864.



soas U presidence de M. le marquis de Fleary,
Pr^fet des Vosges.



Voir le Tome XI, 3« cabier, pages 446—472.



Digitized by



Google



^ 13 —
SEANCE EXTRIORDiRAIRE DU 2 JUIR 1864,

toat la presidence de M. Maud^Iieuz pere.

M. Charioa annonce la mort de notre collogue M. Digot»
de Nancy. La Soci6t6 decide que FexpressioD de ses rdgfets
sera consignte ati procis-verbal.

CorrespoDdance :

Lettre de M. le Prefel en r^ponse k rinvitation qui lui
avait 6ik adress^e pour la stance publique du 21 mai.

Lettre de M. Cazeaux, inspecteur gin^ral de Tagriculture ,
coromissaire gin^ral du Concours regional , k la rodme oc-
casion.

Lettre de notre collogue M. Finance, qui nous adresse
onze teuilles de dessins agricoles qui ont 616 fails par les
ttfeves de Vficole professionnelle de Saint-Di6 ; les 616ves ont
pri6 M. Finance de vouloir bien les offrir en leur nom k la
Soci^td d'EmuIation.

Lellre de notre coll6gue M. Pr6claire , qui fait bommage
a la Soci^te d'un exemplaire de Touvrage qu'il vient de
publier sur Farboriculture.

Lettre de la Soci6t6 des sciences naturelles de Catane , qui
demande k notre Soci6t6 T^cbange mutuel des publications
et Ic litre r6ciproque de Soci6t6s correspondantes. Cette pro-
position est adoptee.

La correspondance 6puis6e, on precede k Tilection de
M. Malte-Brun , secretaire g6n6ral de la SociM de 660-
graphie. Apr^s le d^pouillement du scrutin , M. Halte-Brun
est proclame membre correspondant de la Soci6l6.

Au nom de la Commission de publication , M. Malgras fait
an rapport sur divers travaux k insurer dans le prochain
cahier de nos Annates, Les propositions de la Commission
sent adoptees.

M. Chavanne demande la parole et propose de voter des
remerctments k H. Maud'heux , notre President et maire de
la ville , pour toutes les dispositions qu'il a prises afin dc



Digitized by



Google



— u —

rendre le coDcours regional le plus splendide possible , et
par lui-mfime et par les fetes qui I'ont accompagn^. C'est
grftce k une excellente direction que tout a r^ussi aussi bien.
Toutes les parties ttu programme ont &t/k remplies au gr£
de tous; le ciel lui-m£me s'est piqu6 d'honneur et a fait
luire pendant les huit jours son plus beau soleil ; tous les
Strangers ont quittS la vilie , chat* mis de TacGueil qui leur
a m fait et emportant les meilleurs souvenirs. M. Mau-
d'beux dit que ces remerctments doivent £tre adressSs aux
hommes d6vouis qui ont fait partie des diverses commis^
sions cbarg6es , cbacune en ce qui la concernait , de Texd-
cution d'une partie du programme , et que c'est le zMe et
TactivitS de ces commissions qui ont surtout contrrbu6 k la
rdussite de I'ensemble. H. Haud'heux n'en a pas moins le
m^rite d'avoir donn6 Fimpiilsion a tout, d'avoir prepare
longtemps d*avanc6 h chacun sa besogne , apr6s avoir itudii
tous les details. A ce titre la SociitS , k runanimiti , s'em-
presse d*accuetUir la proposition de H. Cbavanne et de voter
dd chaleur^ux remerctments k son President.

La parole est donnie k M. Deblaye pour faire , au nom
de la Commission d'agriciiltore, 16 rapport sur les diffSrentes
pitees renvoyfes k Texamen de cette Commission, notam-
ment sur deux lettres de M. Colin, de Saint-Laurent, et
de M. Georges , de Ravenel. Le travail de H. Colin sur le
i^ndement de la pomme de terre compard k la quality de
la semence , a ^(6 lu avec le plus vif intirfit : la Commis-
sion , en engageant la Soci&tA k publier ce travail , demande
que des remerctments soient adressSs k M. Colin , avec pridre
de continuer k enregistrer ses observations pour pouvoir en
tirer des conclusions dd plus en plus certaines. M. Georges
a appelS I'attention de la Sociiti sur une m6thode de crfe-
tion et de composition des prairies tdmporairos. Ses essais
Ini ont donn6 ddjii d'excellents rdsultats. H. Georges indique
soivant.les sols, les difKrentes natures de semence qu'il
convient d'employer. La Commission pense que le travail de
M. Georges est trte-utile , et que la Soci6t£ fera bien de le



Digitized by



dbvGooQle



- 45 -

recominander aiiji cuUivateurs. (Voir ati 3* cabier dtt tome XI
de DOS Annates, page S34).

H. Defranoax dit quelqd^s mots stir V^pUre ata La^
boureurs, de M. Peire, et demande que la Sociii^ doniie
en prime cette j^pttre k ses laur^ts de 4864, comme eUcT
I'a fait ii]h pour ceux de 4863. La proposition est adoptfe.

M. Detranoux fait aussi un rapport au sujet du troisiime
m6moire sur les foraminifires du lias, adressi par notre
collie H. Terquem. Dans 6e nouveau mSmoire, H. Ter-
guem s'occupe du gisement des foraminif^res dans le lias
des diverges cont^tes , et compare les nombres de genres et
d'esptees que renferme cbaque province. Notre eolUgue,
M. de Cl^rambault, nous a donn6 d£j& Tanalyse des deux
premiers; H. Defranoux ne peut que r^pdter ce qu'a dit
M. de CMrambault relativement k Timportance des dteJu-
Irenes (aites par H. Terquem. M. Terquem n*est pas k bout
de ses recherches. II s*occupe maintenaint des foraminiftres
du corallien et de Toxfordien du Jura , dani^ lesquels il a
constats d6ih plusieufs esptoes nouveUes^

H. Adam remet sur le bureau la brocbure : Jarnae en-
ftrri par Im^mime , k propos du Caticbisme d*teonomie
politique 4e U. Dumesnil Marigny, et dit qu'il n'y a pas
lieu de faire un rapport.

M. le Prteident donne lecture du rapport fait an Congrto
des Sociit^s sdtanies par M. Ciml^f sur le 4^<^ cabier du
tonne XI de nos Annales.

SCMCEflU 18 tm \tu.

tons la pr^idence de V. Haitd'hcux pire.

H. le President annonce la mort de notre collie , M.Mon-
oier, de Nancy, et la Soci6t6 dicide que Texpression de ses
tegreis sera mentionnfe au procte-^verbal.

Correspondance :

Lettre deH. frgville, qui demande notre patronage pour



Digitized by



Google



— <6 —

le projet d'6riger un monument comm^moratif sur I'empla-
cement de Tancienne bourgade do la Mothe. Ce projet a 6t£
soumis 6&}k au congr^s scientiflque de France dans sa session
de 4863 , et Yiiie en a 6t6 approuv^e. II s'agirait d'organiser
une souscriplion pour Clever un fOt de colonne bris6e avec
pi^destal garni de couronnes de lauriers et d'inscriptions
d^dicatoires. Cette proposition sera soumise h la Soci6t6 d'ar-
chiologie lorraine et h I'Acadfmie de Stanislas.

La correspondance 6puis6e , on procfede aux <ilections portSes
h Tordre du jour. Apr^s le d^pouillement du scrutin , H. Guibal,
garde g6n6ral & Bulgn^ville et ills de notre ancien collogue ,
M. Guibal , juge de paix a Nancy , est proclamS membre
associS libre, et M. le docteur Leclerc, de Ville-sur-Illon ,
m6decin- major au 53* de ligne, secretaire de la Soci6t6
afch6ologique de Constantino, est proclami membre corres-
pondant.

La parole est donnte k M. Charton pour la lecture de sa



Online LibraryEpinal Société d'émulation du département des VosgesAnnales de la Société d'émulation du département des Vosges → online text (page 1 of 123)