Epinal Société d'émulation du département des Vosges.

Annales de la Société d'émulation du département des Vosges online

. (page 34 of 123)
Online LibraryEpinal Société d'émulation du département des VosgesAnnales de la Société d'émulation du département des Vosges → online text (page 34 of 123)
Font size
QR-code for this ebook


dant les vendanges alt6r6rent la quality, surtout en Bourgogne.

» II y avail la plus belle apparence en lout pour Tannte
4773 , mais la recolte des grains a 6l6 des plus mMiocres
et les vignes ont manqu6 dans beaucoup d*endroits pres-
qu'enliferement , a cause des pluyes pendant lafleure, cc
qui les fll augmenter consid6rablemenl de prix.

T> Ladite annee 4773 # 6te des plus orageuses par tons
les pays, tant en d^bordements d'eaux, tremblements de
terre , vens imp6tueux , que gresle.

» II en fit une de gresle le 47 juin de ladite ann6e, qui
eloit la petite feste-Dieu , qui se r6pandit dans bien des
prouinces. Elle fut des plus considerable a Belfort et dans
les environs , et de m^moire d'hommes on n'auoit vu rien
de si effrayant. Les pierres 6toient commun^ment comme un
petit (Euf de ponies, et il y en auoit de plus fortes, el les
plus petites 6toient comme des noix ordinaires. II y eOt k
Belfort une quantity considerable de tuilles cassSes , et pres-
que toutes les fenestres des maisons du cost6 du vent le
furent , surtout de r^glise et du chateau oii il n*en resta pas
une dixaine d'enliferes. Plusieurs villages , tels que Valdoy,
^loy, Grosmagny et autres dans celle contr^e /urent 6cras6s
et oe firent aucuae recolte ; beaucoup d*aiilres qu*a moilie
et au tiers seulement. La gresle commenQa a une heure et



Digitized by



Google



— 480 —

quart aprte midy el dura dix niinuttes. L*annee jusques Va
auoit i\& bien pluvieuse et encore sans aucune chaleur et
elle a presque continue de Di6me. »

Du elimat de I'AIsacc au XlIP siecle.

Les faiU suivanls se Irouvcnt consign^s dans les An-
nales des Dominicains de Colmar, (Buvre du XIII* si^cle
qui constilue un des monuments importants de Thistoire
d'AlIemagne au Moyen-ftge, et qui est, sans contredit, le
document capital de Thistoire d*Alsace pendant la p^riode
St laquelle il se r6ftre (124 1—4303).

Ces notes sont extraites de Texcellente Edition donnte d'aprte
le manuscrit de la Bibliothique royale de Stuttgart, par
MM. Gerard , avocat h la cour imp^riale de Colmar, et Liblin,
directeur de la Revue d' Alsace (Colmar, 4854).

4225. — Tremblement de terre le III des calendes d'oc-
tobre (0.

4228. -^ La moisson fut terminte avant la f6te de Saint-
Jean-Baptiste.

4232. — La chaleur fut si grande que dans les mois de
juillet et d*aoOt les ceufs cuisaient dans le sable.

4234. — Les froids de I'hiver ont dfitruit les vignes.

4236. — II y eul abondance de vin.

4239. — Un tremblement de terre a lieu au mois de sep-
tembre.

4252. — On a vu trois soleils.

4253. — Le soleil paraissait fendu.

4254. — La lune paraissait fendue (2).
4262. — L*I11 gela. Cherts du bl6.

4265. — La riviftre qui traverse la ville de BMe , et qu'on



(I) 29 feptembre.

(3) J*igoore k qaelle esp^ce de pk^Domines d*optiqoe m^ttorologiqne
pevveot M rapporter cet devx observatioot.



Digitized byLnOOQlC



— m —

nomme la Birsig, d6borda et causa de nombreuses devas-
tations.

4266. — Le vent ou un ouragan dilruisit en grande partie
le monast^re et la vilie de Lucerne et lanQa au loin le comble
de r^glise.

4267. — Le V des ides de ftvrier on entendit du tonnerre
en Alsace et uno maison fut incendi^e pris de Baden.

LeXVIH des calendes dejuillet (U join) au lever du soleit»
apparut pr6s de la lune , celle-cl etant au dix-huitidme jour
de son cours , une 6toile belle et grande ; un mouvement
rapide Temporta dela lune vers I'Orient, laissant aprds elle
une queue ou une nu^e blanche et enflamm^e. EHe ne fut
visible que pendant une heure h peu pr6s. Cet astre se
divisa en deux^toiles : une grande, suivie d*une plus petite
qui disparurent ensemblo. Bonne ann^e et abondante en toutes
choses.

4268. — Je fus a Uri le jour de la Kte des SS. Gordien
et ^pimaque (40 mai] ; il telata une violente tfombe d'eau
prds du village d*Altor(T, qui entratna avec ello unepierre
ayant douze pieds de largeur et treize pieds de longueur ; elle
faillit d^truire T^glise ainsi que le prMicateur, et beaucoup
de gens; sept vaches p^rirent et beaucoup d'arbres et dc
vignes furent ravages.

Dans les environs de Colmar, il ne plut point pendant
douze semaines , c'est-&-dire depuis la f6te de Saint-Mathias
jusqu'ji celle des Sept -Fr^res , et la chaleur fut tr^grande (4).

Les arbres furent brisks k cause de Texcessive abondanee
de leurs fruits.

La crue du Rhin fut telie qu'elle d^lruisit tons les ponts.

4269. — II crut du bon vin.

4270. ~ Le Rhin fut grand k la f6le de Saint-Jacques.

(I) La tiit de Saini-Malhiai dUnt le 24 fivrier, et celle dei Sepl-Prircf ^
6lfl de Saiote-F^licll^ , le 10 jaillel , la a^oliereste extraordinaire ) ii~
{foalde par le ebronlqacnr, aurait dure non pa« doume , malt dix-neuP
•emaioefl.



Digitized by



Google



— 482 —

LIU fat graode pendant la moisson aux environs de Here
kheim, ce qui, dans Topinion des paysans, pr6sag€ un
st^rilit^ [\].

4271. — Le raisin pourrit sur pieds. Les abeilles r^as
sirent. Cette ann^e et les deux pr^c^dentes les chenilles d^
vor6rentlesfeuillesdesarbresau point que Ton en rencontrai
a peine quelques-uns qui eussent des feuilles. Un certai
prdtre arrdta le d^sastre avec des aspersions d'eau b^nitc

Les souris ravagent les bl6s. Grande cherts.

4272. — Temps n6buleux depuis le XV des calendes d
septembre (48 aoiit) jusqu*& la Saint-Hilaire (2) ; le soleil (
la lune parurent rarement. Temperature douce.

II y eut un grand froid pendant trois semaines et surtou
dans les trois jours avant la Nativity du Seigneur. Le san
du Seigneur se congelait avant T^l^vation de Thostie. Un
fontaine gela h Soultzmalt et un puits k Rouffach. Mais le froi
cessa le jour de la Nativity du Seigneur (25 d^cembre).

4273. — Le temps des vendanges fut sec el agr&ible; i
crut peu de vin , le froid ayant fait p^rir les vignes vers 1
Nativity du Seigneur.

4274. — rhiver fut trte-froid.

Depuis le mois de Janvier jusqu*k la f^te de Saint-Jean
Baptiste , jours froids et sombres h T^poque de la pleine Iud
et pluie k la nouvelle lune. On ne vit point de chenille
sur les legumes. Le VI des calendes de juillet (26 juin) grand
pluie. Le Rhin s*eieva k une hauteur oil on ne I'avait janai
vu jusque-lk; la pluie ne cessa qn'k la Saint-Jacques (2
juillet). —Jours clairs et chauds. — L'eau d^truisit lous le
ponts. Abondance de cire et de miel. Le VlII des ides d
d6cembre (6 d6cembre) il neigea. — Le XIII des calende



(f ) Obcr-Ucrglieim ou Nicder-Ucrglicim {canlon d'Eosislieim].

(2) La rite de Sainl-Hilaire loinbc au 44 fe'vrier , mait on It lro«?e aaii
dans des monoments da nojen-lge an i*' oclobre el an 1*' ooTembrc
II esl probable qoe le cbroniqaear a vouIb indiqser une de cct de«
derniires dales.



Digitized byLnOOQlC



— 183 —

d'octobre (19 seplembre) il tomba de la neige qui ravagea

beaucoup de La vendange commenga h, la Salnt-Marlin

(11 novembre).

4275. — Grande neige, tolerable dans les environs de B≤
vers RoufFach les chevaux pouvaient Ji peine marcher ; vers
Berne et Moutiers elle avait une 6paisseur de quatre pieds.

Le mercredi de la Sexag6sime il y eut un vent violent^
de la neige et un grand froid.

Le jour de Saint Pierre et Paul (29 juin) , le Rhin d6lruisit
le pent de Bale; environ cent -personnes se noyerent.

J*ai mang6 du bl6 nouveau huit jours avant la Saint-Jean-
Baptiste.

Le III des nones d'aoiit (ii aotit) , il r6gna un vent extr6-
mement violent qui d6vasta les vignes et les arbres dont i(
transpartait les branches h 3 milles; il enleva h Herckheim
un berceau avec Tenfant qui y 6tait couch6. Peu de fruits.

II gr^la quatre fois St Boetzberg (1) ; dans une de ces in-
temp^riesil tomba des grdlons groscommedesoeufs depoules,
et qui d6vast6rent tout.

1276. — Les vignes laill^es dans le mois de Janvier pro-
duisent des grains qui n*ont qu*un seul p6pin. Lorsquela
lune est dans son croissant, elles sont grosses et pleines,,
mais au d6cours de la lune elles sont ch^tives et vides. La
taille du mois de mars est pr^f^rable.

Hiver dur et long. La neige tomba dans les montagnes
d* Alsace k la Saint-Nicolas , et dans la plaine la veille de
la Nativity. Elle persista jusqu'& la veille de Saint-Lucien (8
Janvier) .

II apparut au-dessus de la ville de Strasbourg une nu^
rouge qui se transforma en croix , apres la Kte des Rameaux.
L*ann6e pr^c6dente , vers P&ques , on avait pareillement vu,
prte du soleil , deux cercles ayant la couleur de Tarc-en-
ciel, qui s'interrompaient et paraissaient former deux croix.

(I) Boelzberg, au pied de la montagne de oe nom, prit de Brngg, dans.
Ic canton d^Argovie.



Digitized by



Google



— 484 —

Les vignes fleurirent cinq semaiaes avant la Saint-Jei
A Rheinfeld , le Rhin se couvrit enti^rement de glace
chacuQ pouvait le traverser. Le froid cessa k la f(ile de Sai
Hilaire.

1277. — On vinl en biiteau par les champs depuis Oslhc
jusqu*k Colmar.

Dans les montagnes de la valine de Webr, les habita
visitaient processionnellement les <^glises, a cause des neig
le jour de rAnnonciation de Marie (25 mars).

A Uri un certain ni^cromancien voulut montrer h quelq
paysans les merveilles de son art, moyennant de Targe
Au m^me instant une gr^le assaillil leur valine et la coui
de grelons ^normes.

i278. — Les fraises 6laient niiires au commencement
mai. On trouvait de Torge miHre dans Toctave de Saint-Je;
Baptiste.

Cette annte fut abondante en toutes choses. L*hiver
doux; U ne gelail que la nuit, et la glace se fondail ap
niidi.

Le jour de P&ques on voyait des bourgeons k la vig

Mais le mardi et le mercredi 3uivants les vignes fur
gel6es.

1279. — Le IV des nones de mars (4 mars) survint
froid qui gela les noyers et d^truisit tou$ les bourgeons
aulres arbres,

Le vendredi XV[ des calendes de mars (U f^vrier) , la li
parut rouge pendant toute la nuit. Le soleil out la mt
teinte le jour suivanl et la garda jusqu*k midi. La pie
lune avait eu lieu h la quatri^me heure du jour prte^dc

Les oies sauvages et les grues ne parurent pas en Als
a cause de la douceur de Thiver. — Les noyers p^rire
Le XVII des calendes de mai , les vignes furent geWes
avril). Les fruits des arbres p6rirent. Le froment r6us5
Tavoine manqua.

Dans la Toscane , a Bolognc et dans les villages des enviro
ii plut du sang en Ir^'s-grandc quantity.



Digitized by



Google



— 485 —

II tomba une forte gr6Ie h Hergheim , village d' Alsace.
Le lefidemaiD de la Saint-Barnabd, apdtre , il tomba une vio-
leDtegrfile m^l^ed'un grand nombre de pierres parmi lesquelles
beaucoup avaient la grosseur d'un oeuf, plusieurs ro6me
avaient la taille des globes ordinaires ou des verres dont on
se sert pour boire. Celte intemp^rie d^truisit quelques maisons
en briques et causa des dommages en divers lieux d* Alsace.

Un tremblement de terre renversa beaucoup d'6glises et
de ch&teaux.

Le via fut g^n^ralement bon et cber.

La moissoh se fit g^n^ralement en Alsace la veille de Sainte^
Marguerite.

L*abb6 des Ermites est tu6 par la foudre et plusieurs de
ses moines sont gravement blesses.

Le VII des ides de f^vrier (7 Kvrier) , le froid ditruisit les
fruits. Le II des ides de mars (44 mars), il survint de la
neige, et Ton croit que cette neige tardive acheva de d6-
truire ce que le froid avait ^pargn^. Les arbres furent tel-
lement rnin^s qu'ils n*avaient que de rares feuilles au mois
d'aoilL La vendange fut presque nuUe, les vignes ayant k
peine donn£ la dixi^me partie de leur produit ordinaire. En
beaucoup de lieux d* Alsace , la vendange ^tait termin^e avant
la Saint-Michel (29 septembre). Dans les environs de Stras-
bourg , les souris causirent de grands dommages aux bl^s.
Le bl^ fut, en outre, mauvais et se remplissait volontiers
de vermine.

4280. — Aux ides de mars (45 mars) , on vit brillerdc
nombreux Eclairs au commencement de la nuit.

Les cigognes quitt^reni TAIsace avant la Saint-Jacques
(25 juillet).

Le VII des calendes de novembre (26 octobre) , il y eut un
tremblement de terre.

Les plus vieux paysans disaient que depuis cinquanle ans
i*on n'avait vu d*aussi fortes eaux.

4284. — La rivifere qui traverse la ville de Soultz causa
un grand dommage, surtout par le gravicr qu'elle jeta sur



Digitized by



Google



^ 186 —

les lerres. A Guebwiller, raclion des eaux enlraina la
d'une portion de montagne ; dans les montagnes de TA
les torrents flrent de grands ravages dans les vignes (
champs.

II Vint quelques cigognes vers la f6te de la chaire de J
Pierre (iS Janvier). Les jeunes avaient retard^ leur i
jusqu'Si la rete de Saint-Gr^goire (12 mars) , et avant qi
fussent arriv^es, quelques-unes (des premieres venues) a^
p6ri de froid.

La veille de la Purification {<•' Kvrier), il toraba une
^paisse qui molesla les hommes et les animaux des f
et qui dura jusqu'a laKle de Saint-Gr6goire (42 mar

A la ffite de Saint-George (23 avril) , on ne voyait e
que de rares fleurs aux arbres.

La veille de Saint-Marc (24 avril) , on entendit des
de tonnerre.

Le XV des calendes de juin (48 mai), il tomba um
lente grfile autour de Kentzingen ; elle causa un j
dommage, et tua une centaine demoutons, et m^me

A la Sainte-P^tronille (31 mai) , on vit parailre les I
dans les montagnes d'Alsace.

4282. — Pendant Toctave de T^piphanie (4«' au 8 jan
il tomba tant de neige que personne ne se souvint de
vue aussi ^paisse , en Alsace , depuis trente ans. On
aussi que beaucoup de personnes avaient p6ri de froii
ces grandes neiges.

A la Sainte-P^tronille (34 mai) , on trouvait en aboc
des grains de h\& » des cerises et des fraises miHres.

A Schlestadt, dans T^glise de Sainte-Foi, la foud
trois hommes.

Les pauvres mang^rent du ble nouveau en Alsace ,
semaines avant la f(^te de Saint-Jean-Baptiste (24 juir

On mangeait des potirons k la Sainte-Hargueri
juillet).

La moisson eut lieu^ en Alsace, avant la Saint- Jea
la vendange avant la Kte de (a Sainte-Croix (4 4 septei



Digitized by



Google



— 487 —

4283. — Les cigognes arrivdrent quinze jours avant ia
chaire de Saint-Pierre (48 Janvier).

Le jour de rAnnoDciatioo qui fat un dimancbe (S5 mars) ,
la vigne montra des bourgeons et des feuilles.

Dans I'octave de la Nativity , les ipis de bli se roontrirent
en beauGoup d'endroits. — Les hirondelles vinrent en Alsace
h la Saint-Gr^goire (42 mars).

Les coucous et les chauves-souris vinrent dans les villages
k la Saint-Gr^goire ; le m^me jour le h\& fleurit.

A la f6te des SS.-Gordien et Epimaque (40 mai) , on trouva
des grains nouveaux; on vit aussi des tourterelles et des
pigeons ramiers.

Les noisettes , les fraises , les poires royales , les grandes
raves crurent en grande quantity, et le bois fat abondant
aux vignes.

4284. — Le IV des calendes d'avril (29 mars) , on vit
beaucoap d'telairs et Ton entendit de grands coups de ton-
nerre.

La veille de Saint-Marc (25 avril] , il p6rit beaucoup de
vigues.

A la f6te de la Pentec6te, on trouvait abondamment des
fraises , des poires et des cerises mdres , ce que nous avons
rarement vu.

La moisson commen^a k la f^te des SS. Jean et Paul (26
Juin).

II 7 eut du boa vin et en grande quantity , mats il ne
pamt pas d'une facile conservation.

Avant la f6te de Saint-Clement (23 novembre) , le temps
fat beau , doux et agrteble et pour ainsi dire sans pluie
pendant 44 semaines.

4286. — Le XIII des calendes de mai (49 avril) , les jeunes
cigognes sortirent de leurs oeufs, ainsi que Tout rapport6
plusieurs t^moins oculaires.

Cette ann6e fut abondante en fruits et biens de toule
esptee.

On dit qu'il tomba de la neige dans les montagnes de



Digitized by



Google



— 488 —

TAlsace Irois jours aprte TExaltalion dc la Sainle-Croix (47
septembre].

La veille des calendcs d*octobre (30 septembre)^ ii tomba
une grande neige en Alsace. 11 en tomba encore deux fois
peu de jours apr6s ; les raisins et les reuiltes furent endom*
raagis dans la campagne ; il tomba beaucoup de raisins des
vignes; le vin fut cher.

LesloUes abondaient, en Alsace, pendant les mois d'hiver.
Les chenilles h hannetons remplissaient les arbres de leurs
toiles.

Les glaces charri^es par le Rhin submergirent 4 f 5 bateaux
ct d^vast^renl plusieurs villages.

Les cigognes vinrent en Alsace quinze jours avant la clmire
de Saint-Pierre (48 Janvier).

4287. — Le XVI des calendes de mat (46 avril) , le soleil
parut rouge et les femmes disaient que la lune £tait fendae.

II crut du bon vin dans les Ireux qui en produisaient or-
dinairement d*ftpre, et il fut ftpre dans les vignobles qui
donnaient d'habitude le meilleur vin.

Le VII des ides d'ao(!kt (7 aoAt] , pendant la nuit , appa-
rurent deux ^toiles , dont Tune itait tr6s-grande et Tautre
petite; elles illumin^rent tout a coup ei fortement la nuit,
comme si le soleil edi brill6 , puis disparurent subitement.

4288. — La veille de Sainte-Agaihe (4 Kvrier) , on vit brillcr
des telairs.

Vers la Puriflcation de la Vierge (2 Kvrier) , il s'^leva un
vent qui divasta entiirement la grande for6t qui • est au-
dessous duHohenack. En ce temps-lb, la violence des vents
fit sortir TOcton de son lit et le r^pandit en Flandre k plus
de trois milles dans les terres ; cette inondation fit p6rir plus,
de 50,000 personnes.

La neige causa beaucoup de d^sastres dans les Alpes.

Vers les calendes de mars (4«' mars) , le froid fut st in-
tense que la glace interrompit le cours du Rhin au-dessous
de BMe et que le vin des 6glises gelait dans les burettes et
les calices.



Digitized by



Google



— 489 —

Le XVII des calendes de mai (15 avril), pendant la nuit,
les vignes p^rirent.

Le XIII des calendes de mai, on remarquaun cerlainchan*
gemenl autour du soleil.

Le V[ des ides de juillet (10 juillei) , il tomba une violente
gr6le qui causa du dommage aux divers lieux; la foudre
incendia le toit du ch&teau dit der Stein k Ribeauvill^ et
la gr61e ravagea 400 toitures h Turckheim.

4289. — Vers Tfipiphanie, Till inondait Herckheim et
d'autres villages voisins de ce dernier.

II tomba une violente gr£le dans le pays de B&le; elle
ravagea les bl^s , les fruits et les vignes.

Dans la region de Colmar, la moisson commenta avant
la Saint-Jean-Baptiste (24 juinj , et 6lait achevte avant la
Kle de Sainte-PraxMe , vierge (24 juillet).

11 y eut cinq secousses de tremblement de terre en un
seul jour.

Hiver cbaud ; avant la Nativity du Seigneur on voyalt lea
herbes produire des fleurs , et les arbres des fleurs et des
feuilles. Duns le m6me temps les chasseurs Irouvirent des
fraises en Alsace ; les pies et les poules eurent des poussins
avant le jour des Trois-Rois ; les arbres conservftrent leurs
vieilles feuilles jusqu'ii ce que de nouvelles les eussent rem-
plactes; la vigne montra avant la Saint-Hilaire (44 Janvier)
des bourgeons , des feuilles et des fleurs. A Egnisbeim les
jeunes garcons se baignaient dans Teau courante.

4290. — A la Purification on entendit crier les paons et
Ton voyait des cigognes.

On vit dans le mois de Janvier, des poules , des pies , et
des pigeons avoir des petits.

L'hiver fut doux et pluvieux ; V&\& froid et bumide.

Dans la Bourgogne, aux environs de Lausanne, il tomba
une violente gr6le; les grelons d^passaient en grosseur le
volume de deux ou trois pains. Elle endommagea neuf iglises
paroissiales , et Ton comptait qu'elle avait tu6 60,000 per-
sonnes.



Digitized byLnOOQlC



— 190 —

Le Rhin d^borda quatre fois avant la Nativite du Seigde
Les fruits p6rirent totalement par suite de Textr^roe ab
dance des fleurs. Le froment fut commun.

4291. — Le XVlll des calendes de ftvrier (15 Janvier),
entendit des coups de tonnerre. Pendant la nuit il ton
une forte gr^le et Ton vit briller de nombreux Eclairs.

Les cigognes vinrent k Schlestatd la ?eille de la Pur
cation (4" f6vrier).

Le X des calendes d^octobre (22 septembre) , un v
violent d^truisit une partie du pont de Brisach.

II crut du vin renomm^ et excellent.

4292. — L'hiver fut doux jusqu'i la Purification ; edsi
il survint un tel froid qu*^ Brisach le Rhin ^tait gel6 <
deux c6t^ du pont et que les chevaux el les voitures
traversaient sur la glace. Les habitants donn^rent 40 liv
pour qQ*on fendit la glace afin de iivrer passage aux b&teai

Les cigognes ne vinrent point pour la chaire de Saint-Pie
(48 Janvier); il eo vint a Colmar, vers la Saint-Gr6go
(42 mars) , mais en petit nombre , car beaucoup avaient p
par le froid.

4298. — V&tk futchand et sec, et le vin fut bon et ab(
dant partout, h ce que Ton dit.

4294. — Le XVII des calendes de f^vrier (16 Janvier) ,
survint un froid tellement violent que beaucoup de vigi
p6rirent. Les tilleuls el les aulres arbres se fendirent. ]
poissons p^rissaient dans les eaux, les oiseaux dans les for^
de m^me que les hommes.

II y eut une grande cherts.

Datis les environs de Bftle, il y eut un vent violent, (
6clairs , du tonnerre el de grandes pluies ; cet ouragan
truisil des maison« , brisa et d^racina des arbres immens

4295. — Le Rhin qui, depuls longtemps, avail s^par6
ville de Brisach de la terre d'Alsace, jetar, cetle annfi
une partie ds son cours de I'aulre cOt^ de la montagi
Le d^bordement d*une certaine riviere , aux environs deRhJ
felden, qui est situ6 sur leRhin , inonda le monastfere i



Digitized by



Google



— 19i —

religieuses d^Olsperg. II detruisit leur moulin et entratna
par sa violence les pierres et les bois dans le Rhin.

II y avail , h la distance de trois milles de B&Ie , un village
nomm^ Onoltschwiller situ6 dans une valine oil ne coulait
gu'un petit cours d*eau , k ce qu'on dit. Une partie de la
montagne s'tooula dans la valine et obstrua le passage aux
eaux qui s*61ev6rent pen a pen au point qu'elles cachirent
aux yeux des hommes la partie sup^rieure de T^glise.

Le V des calendes d'aoCit (28 juillet) , la foudre frappa le
procureur des Hineurs de Brisach, lui brQlant seulement
les cheveux, sans faire aucune blessure au corps.

Le III des nones d*avril (41 avril) , on ressentit dans le Bris-
gau et I'Alsace un violeDt tremblement de terre.

Dans le Valais, un Iremblement de terre dfetruisit partiel-
.lemeut quatorze chateaux et reo versa la croix du sommet
de la tour de la cath^drale ; il causa beaucoup de dommages
en divers lieux. A Coire , des montagnes se fendirent , des
pierres 6clat6rent, plusieurs cloches sonn^rent, cinq cha-
teaux furententi^rement renvers^s, plusieurs autres crevasses,
ainsi qu*un grand nombre de maisons. Apr^s ee Iremble-
ment de terre on ressentit encore deux secousses dans la
in6me semaine, d'aprds ce que beaucoup de gens lapport^rent.
4297. — On mangea des raisins mOrs dans le couvent,
a la Saint-Dominique (4 aout).

On trouvait k Colmar beaucoup de bons vins nouveaux
k la Nativity de la Vierge Marie (8 septembre).
II y eut abondance de bon vin.
Le XV des calendes de d^cembre (46 novembre} , on cueillait
des roses dans le jardin des fr6res Prtobeurs de Colmar.
Le m^me jour il tomba une grande neige ; jusque-i& le froid
avait 6t^ mod^r6.

4304. — A la Conversion de Saint-Paul (25 Janvier), on

entendit des coups de tonnerre et Ton vit briller de nom-*

breux Eclairs k Colmar pendant les matines des fr^res Pr^-

cheurs.

4302. — Dans la nuit de TAscension du Seigneur (30



Digitized by



Google



— 492 —

mai) , il plut h Colmar et dans quelques autres end]
et cela en grande quantity , des reptiles, qu'ou appelle
serkalb. Ces serpents naissent des filaments de plante
pourrissent dans les eaux.

La veille de Saint-Osi«^ald , roi , c'est-^-dire le jour
fete de Saint-Dominique (4 aoOt) , le Rhin d^borda. I
dommagea les ponts, d^truisit celui de Brisach, dSva
r^colte des bl^s.

A la Saint-lfegide (4«' septembre) , il tomba de la
dans les montagnes d' Alsace, ce qui causa un grand
mage aux vignes.

11 n*y eut pas de froid durant cet hiver (de 4304— t
si ce n'est le IX des calendes de Kvrier et le jour sd
(24 et 25 Janvier 4302). V^XJk suivant il ne fit non plus c
que pendant deux jours , dans lesquels deux homme
rirent pr6s de Rouffach , su(foqu6s par Texcfes de la chj
Le vin fut aigre et faible.

Vers la f6te de S^inte-Luce (43 d6cembre), it survir
froid ; mais il 6tait tr6s-supportable.

Vers la Saint-Thomas (24 decembre) , le froid fut vi
et fit bien soufTrir les pauvres gens. II dura jusqu'ii
phanie (6 Janvier 4303). La rigueur du froid fit fend
terre et gela le vin consacr^ dans les catices.

Dans les environs de Besangon , le Doubs gela. Le
de Saint-l^tienne (26 decembre) , les gens du pays se
dirent sur la glace ; mais elle se rompit et 500 homm



Online LibraryEpinal Société d'émulation du département des VosgesAnnales de la Société d'émulation du département des Vosges → online text (page 34 of 123)