William H. (William Henry) Powell.

Archives de gynécologie et de tocologie. ... . Première annéetome XXIII, [1874-1896] online

. (page 22 of 82)
Online LibraryWilliam H. (William Henry) PowellArchives de gynécologie et de tocologie. ... . Première annéetome XXIII, [1874-1896] → online text (page 22 of 82)
Font size
QR-code for this ebook


observation est un type presque parfait, h cet egard. Quant aux oscil-
lations qui viennent parfois interrompre la regularite de cette ascen-
sion, elles sont dues, en general, h Tintervention therapeutique. L'ob-
servation II nous fournira un exemple de cette adulteration de la
courbe thermometrique.

Obsbbvation I. '-' £clampsiepuerp6rale. — Accds avant et apres V accouche-
ment. — Temperature: 39,<»7 k 41%3. — Vingt acch&, '^ Mort. (Observa-
tion communiquee par M. Lagrange, interne des h6pitaux.)

Ser..., 20 aas, est entr6eila Maternite, salle Sainte-Marie, n® 3 (service
de M. Tabnier) le 16 ffevrier 1874. Aucun renseignement. A trois heures de
Tapres-midi, accds ^lamptique: depuis lors, jusqu'au 17 f6vrier, deux heures
du matia, elleall acc^s. L'accouchement a lieuk ce moment. De 2 heures
10 minutes du matin t 9 heures, elle a trois acces. Alors , on constate
les pbenomenes suivants : coma, p&leur de la face; deviation de la bouche,
k gauche; convulsions partielles de ce cdt6. Urines fortement albumi-
neuses ; T. V. SO**,?. A partir de \k on note :

T. V.

39«,4.

39o,8.

39o,8.

40o,6.

40«,6.

41^3.

4lo,3.

La malade meurt dans cette attaque. La respiration etait devenuc sterio-
reuse k partir de midi. (Fig. 1.)

II s'agit, dans ce cas, d'une femme chez laquelle redampsie survint
le 16 fevrier k 3 heures de Taprfes-midi. A partir de li, jusqu'au len-
demain 17 fevrier hi heures du matin, elle a onze accfes. L'accoucbe-
ment s'op^re k ce moment; malgre cela, elle a encore trois autrea
accds jusqu'ii 9 heures. C'estalorsque, pour la premiere fois, on prend
sa temperature qui est k 39**,7. Les attaques edamptiques continuent



Heures.


Acchs.


10 matin


.. 15«


11


. . J*


Midi


16°


2 Boir


He


3 — ....


18«


5 - ....


19e


6 — ....


.. 20«



Digitized by VjOOQ IC



DE LA TEMPERATURE DANS L'^GLAMPSIE PUERPERALE. 19o

et la temperature s'616ve progressivement ii 4i*,3. (Fig. i.) Nous re-
trouYons une courbe ascendante identique dans la seconde observa-
tion, un peu plus complfete que la pr^c^dentc, en ce sens que la pre-
miere temperature a ^t^ not^e h une epoque plus rapproch^e de 1'^-
clampsie.



Figure 1. — Cbaque ligiie repond h uue.heure. — Temperature
au moment do la mort.

Observation II. — Eclampsie puerpirale, — Albuminurie. — Persistance
disattaques apres V accouchement, — Temperature,^ Mort. — Autopsie. (Obs.
communiqu6e par Gu.-H. Petit, interne des hdpitaux.)

B... (Victoire), ftg6e de 32 ans, domestique, est entire le 12 Janvier 4874
salle Sainte-Marguerite, no 2 (service de M. Peter). Cette femme, amende
i I'hdpital sans connaissance, est enceinte de sept k huit mois. Eile avait
each6 son 6tat jusqu'^ present. Malade depuis cette nuit. Au moment de
I'entrte, perte complete de connaissance, contracture, teint pAle, yeux fer-
m68, bouffissure l^g^re de la face et oed^roe assez notable des jambes. Au
toachep, col entr'ouvert, mou dans sa partie inf6rieure, qui est encore
uaez 6paisse ; oriGce interne term6; pas de perte de sang. Trois accds de-
pais Tentr^e jusqu'&midi, le troisi^me violent. Imm6diatementapr^scelui-
ci, 8aign6e de 400 gp. T. vaginale avant la saign6e 38<>,2. Avant que nous
I'ayons quitt^e, la malade est reprise de quelques mouvements convulsifs
tax jambes. Urines brunes se prenant en masse par I'acide nitrique ; pr6-
cipite album ineu^ abundant par la chaleur; au microscope, cylindres gra-
Baleux et quelques globules sangnins.

i heure, Acc^ assez fort. T. V. 38^,4 ; mouvements automatiques; la ma-
lade frotte ^nergiquement ses avant-bras et scs mains Tune contre I'autre
etcontre la paroi ant^rieure du ventre et de la poitrine; quelques plainles
en mdme temps. Col dilate comme une pi^ce de hO centimes ou un peu
plas. Acc^ frequents, toutes les dix minutes environ au dire des infir-
mi^res. — Lavement avec hydrate de chloral, 4 gr.

4 heures. Un acc^s violent devant nous ; un peu de sang dans le vagin ;
col dilate comme une pi^oe de 1 franc. Lavement rejet6 presqueen totality



Digitized by VjOOQ IC



i96 MEMOIRES ORIGINAUX.

— i h. 45. T. V. 9o, 36. Les acc^s ont continu6. Un accds violent devaai
nous.— 5 h. Un autre acc^s violent. (Lavement avec 2 gp. de chloral.) Quel-
ques caillots noirAtres ii rentr6e du vagin. Morsure de la langue pendant
les acc^; mousse sanglante h, la bouche; pouces fl6chis sous les deux pre-
miers doigts allonges.

5 h. 20. Un acc^s violent. — 5 h. 40. Un accfts. Contracture persistante
entre les acc^s. — 5 h. 50. Une moiti6 du lavement est administr^e et assez
bien prise. — 6 b. Un acc6s violent. (Quelque temps plus tard on a admi-
nistr6 Tautre moiti6 du lavement.) — 6 h. 45. Un accfes. — 7 h. 30. Un
acc6s. — 7 h. 45. Un acc^s.

8 h. 20. Au toucher, dilatation complete ; la pocha se rompt spontan^-
ment sous riniluence de cette manceuvre et ii ce moment un nouvel accte
delate. Queiques minutes aprds, la tdte est expuls6e. Le tronc se d^gcpres*
que aussitdt, grftee k une l^g^re traction avec rotation. Enfant petit, ne respi-
rant pas, mais faisant queiques mouvements ; cyanose I6g^re. Le cordon bat
bien. Ligature du coi:don du cdt6 maternel ; I6g^re saign^e du cordon ducdt6de
Tenfant avant la ligature ; queiques frictions et un bain sinapis^ rappellent
Tenfant k la vie. ^coulement assez abondant d'eau et de sang; queiques
frictions rud&s font revenir Tut^rus qui se contractait mal, et expulsent du
sang. Expression uterine ; issue du placenta presque sans traction sur le
cordon au bout d'une dizaine de minutes. Retraction uterine bien francbe,
mais ne se maintenant k un degr6 convenable que grAce k de nouvelles
frictions, et k I'excitation du col par les doigts qui enldvent queiques cail-
lots; pas d'h6morrhagie, pas de mouvements convulsifs ; calme; stertor.

9 heures. L' accouchement est termini. Surviennent aussitdt apr^ deux
acc6s. — 9 h. 20. T. V. 40*>. Stertor. ficume sanglante A la bouche. — 10 h.
Un acc6s. — 10 h. i/2. T. V. 39^6. Un acc^s. — H h. 5. Un accte.

Le \Z Janvier^ minuit 35. T. V. 39*^,6. M6me 6tat comateux avec respi-
ration stertoreuse. — 9 h. matiji, Stertor ; coma ; pas de perte. Ut6rus bien
revenu. T.V. 40<>,9. Face assez fortement congestionn6e. ficume k la bouche.
Cctte nuit, attaques assez fr^quentes, tons les quarts d*heure, k partir de
3 h. i/'l, (Sangsues derri6re les oreilles.)— 10 h. T. V. 39»,6 ; mdme 6tat. —
11 h. T. V. 39o,4. Pupilles contract^es, puis, un instant apr^s, l^gdrement
dilat^es. Respiration moins bruyante. Ouvre les yeux de temps en temps,
et paratt entendre vaguement quand on Tinterpelle. — 3 h., soir. T. 40^6.
Un peu moins d'lndiff^rence; stertor; face rouge.

Soir, Stertor tr6s-bruyant. Face congestionn6e. Les pupilles sont contrac-
t^es. La malade ouvre les yeux de temps en temps et se plaint un peu. Elle
n^a pas eu de nouvelles convulsions. Les membres sont l^g^rement contrac-
tures. Les sangsues ont bien pris et bien saignS. La malade a pu prendre
queiques cuillerees de bouillon.

4 h. 35. T. V. 410,2. La malade a urin6 abondamment sous elle. — Vers
5 h. 1/4 la respiration redevient assez brusquement silencieuse et sa fr6*
quence diminue (44 par minute).

6 h. 45. Respiration plus calme et presque silencieuse. T. V. 41© (?). —
8 h. 15, P. 172; T. V. 41^2. — 10 h. 1/2. Respiration moins fr6quente et
silencieuse. T. V. 4lS5 ; P. 158; R. 48.

Minuit 25. T. V. 41o,8. Yeux entr'ouverts, pupilles contract^es ; m6me



Digitized by VjOOQ IC



DE LA TEMPERATURE DANS L']6CLAMPSIE PUERPfeRALE. 197

kfki d'ailleurs. Morte le 44 Janvier vers ST h. i/i du matin avec rMe tra-
cheal, sans convulsions. T. V. i 9 h., c'est-k-dire 3 h. 4/2 apr^s la mort,
42%4.

AuTOPSiB le 45 Janvier. CaviU abdominale. — Foie. Volume normal ; sur
une ossez grande 6tendue de la face concave et de la face convexc, mar-
brures ros^es, en plaques, ne s^effagant pas sous la pression du doigt, ei ne
se prolongeant pas dans T^paisseur de I'organe. Dans quelques points, au
niveau du ligament coronaire etde sesdeux prolongcments droit et gauche,
suffusions sanguines dans le tissu cellulaire. Le tissu du foie est d'un
jaune pMe, avec pointill6 d'un jaune plus rouge, il pr^sente manifestement
an certain degr6 de d6g6n6rescence graisseuse ; presque pas de sang h la
coupe.

Reins. Commencement de putr6faction k leur partie ant6rieure; dans les
autres points, tissu pftle, surtout celui de la substance corticale, qui ofTre
une coloration jaun&tre ; pas d'injection notable; un peu de sang poir seu-
lement dans les gros vaisseaux.

UUrus, II remonte de quatre travers de doigt environ au-dessus du pubis.
Col mou, admettant facilement trois doigts sur toute sa hauteur; corps
r6tract6; orifice inf6rieur oblit6r6 par un caillot noirAtre assez consistant.
Le corps de Tutferus, bien revenu sur lui-m6me, contient des caillots }a-
melleux, adherents k la paroi, consistants et un peu d6coIor6s. Insertion
plaoentaire k la partie sup6rieure de la face ant^rieure ; l&, caillots plus
6pais, plus noirs et tr^s-consistants ; caillots dans les parties avoisinantes
des sinus ut^rins correspond ants. Poids de Tut^rus d6barrass6 de ses an-
nexes, 702 gr. Corps jaune du volume d'une petite lentille dans I'ovaire
droit.

CamU thoracique. Un peu de s6rosit6 citrine dans le pMcarde. Au moment
ot Ton d^tacbe le coeur, issue de gaz bouillonnant au milieu du sang; le
CGBur ne pr^sente cependant pas trace de putrefaction. Gros caillot (ibri-
neux d§color6 dans les cavit6s droites, se prolongeant dans Tart^re pulmo-
naire. Cceur gauche : endocardite mitrale ancienne ; pas de r6tr6cissement ;
qaelques petites suffusions sanguines sous Tendocarde ventriculaire ; rien
BOX sigmoides aortiques.

Poumons, Quelques adh^rences peu r^sistantes au sommet droit. Pou-
moDs fortement congestionn^s, oed^mateux et crepitant mal k leur partie
ant^rieure et sup6rieure. Des deux c6t6s, k leur partie post^rieure, spUni-
sation et pneumonie hypostatique 6tendues.

Enciphale. Congestion intense de la pie-m6re ; dilatation de ses veines
par du sang noirfttre k demi coagul^; coloration rouge sombre de cette
membrane, sur une assez grande etendue des parties lat^rales et sup^-
rieures des hemispheres, marquee surtout du c6te droit; cette coloration
n'est pas due k un phenomene de dedivite, car elle existe k un degre beau-
coop moins fort sur les parties posterieuresducerveau. En plusieurs points,
on voit, autour des veines, quelques caillots noir&tres de petit volume en
dehors des vaisseaux et sous 1» pie-mere. II s'eooule fort peu deliquide
cepbalo-rachidien au moment oh Ton enieve Tencephale de la cavite crA-
nienoe. Pas d*etat poisseux des meninges.



Digitized by



Google



J 98 MEMOIRES ORIGINAUX.

La pie^-mhre se d6tache bien des circonvolutions, et son infiltration san-
guine ne 8'6tend pas k celle-ci, m6me dans les points oii il y a du sang
extravas6. Dans le corps stri6 du c6t6 droit, deux petits foyers d'opopfeafte
capillaire du volume d*une lentille ; dans le corps stri6 gauche, un noyau
semblable du volume d'un grain de millet. Pas de foyers sanguins nulle
part. Piquets des substances c6r6brale et c6r6belleu8e ; injection assez mar-
quee des vaisseaux de la protub6ranee et du bulbe — lAmoelle ne prSsente
aucune lesion appreciable k Tceil nu, si ce n'est une r6pl6tion notable del
vaisseaux qui rampent h sa surface ; sa consistance est normale.

Chez cette femme, quelques heuresaprfes Tapparition de r^clampsie,
lorsque les attaques dtaient encore assez ^loign^es les unes des autres,
la temperature 6tait h 38o,2. Une saign^e de 400 grammes est prati-
qu(5e et 11 en r&ulte que, ?l i heure de Tapr^s-midi , la temperature ne



Fig. 2. — Chaque ligne veriioale repoad it 2 heures. — Temperature prise
troia heures et demie apr^s la mort.

d^passait pas 38«,4, bien qu'il y ait eu de nouveaux acc^. L^influence
de la saign^e cesse bient6t et ^ 5 heures quarante-cinq minutes la co-
lonne mercurielle montait h 39«,6. L'accouchement, termini h 9 heures^
ne met pas fin aux acc&s et la temperature atteint 40"^9. Des sangsues
ayant 6i6 appliqu^es, elle descend h 39% 6 et 39^, 4. Mais cet amende*
ment, pendant lequel la malade serable se r6veiller, est lout ^ fait



Digitized by VjOOQ IC



DE LA TEMPgRATURK DANS L'fiCLAMPSIE PUERP^RALE. 499

passager. La temperature s'616ve success! vement Ji40o,6, 41*,2 et 4i",8,
La malade meurt environ quarante-huit heures apres le premier accSs,
et trois heures et demie plus tar^ on trouve 42o,l. (Fig. 2.)

Ce trace, consider^ dans son ensemble, ofire une similitude parfaite
avec le premier. La temperature terminak^ ici, a atteint un chiffre con-
siderable; quelquefois cependant elle monte encore plus haut. C'est
ainsi que chez une femme que nous avons observ^e, dans le service de
M. Moland, h laPitie, la temperature etait, au moment de la mort, h
420,6. (Fig. 3.) Enfin, apr^slamort, la chaleur centrale augmente
encore. Un fait, publie pur Quincke, en fournit la preuve. Sa malade
mourut h 9 heures quarante ; h 9 heures cinquante, la temperature
etait h 42*',9; i 10 heures et demie et & H heures vingt-cinq, elle attei-
gnait43p,1.



Fig. 3. ^ T. V., temperature vaginale.

II. Cos guise sant termines par la guerison. — Sous Tinfluence des
acc6s d'eclampsie et du coma qui ne tarde pas h en etre la consequence,
la temperature, nous venons de le voir, s'eiever de plus en plus et arrive
k un chiffre veritablement hyperpyretique. Mais si, k un instant donne,
soit spontanement, soit grdce k ^intervention therapeutique, les accfts
s'eioignent et cessent en mSme temps que la connaissance revient, la
temperature baisse bientdt et tout rentre dans Tordre. Les observa-
tions Illet IV mettent ce fait bors de doute.



Digitized by



Google



200 MtilMOIRES ORIGINAUX.

Observation III. — Accouchement, — Eclampsie cons^utive, — EUnaiion de
la temperature (39**). — Cinq accis. — Urines peu albumineuses.'^GuMson.
(Obs. rec. par Lagrange, interne des hdpitaux.)

Gren..., 2i ans, est entr6e k la Maternity, salle Suinte-Marie, n^ 3 (service
de M. Tarnier), oh elle accouche le 13 Janvier k 7 heures du matin.
Presque imm6diatement apr6s la d6livrance, elle a eu une premiere attaque
d'6clampsie. A 8 heures du matin, deuxi^me attaque.

9 heures. Somnolence; h6b6tude : T. V. 38<>,2. L6gep trouble dans les
urines. Bromure de potassium, 4 grammes. A midi, troisi^me attaque;
morsure de la langue. T. V. 38o,7.

2 heures 30. Quatridme attaque. T. V. 38<»,9. — A 4 heures 30, cinquihne
attaque, T. V. 39<*. — 6 heures : la malade pr68ente une certaine agitation ;
elle n'a pas eu de nouvelle attaque. T. V. 38o,5. Les urines, examin6es de
nouveau, contiennent une petite quantity d'albumine.

iA Janvier, Pas d'attaque. La malade, revenue kelle, dit n'avoir jamais
6prouv6 de douleursk la region des reins et n'avoir eu ni bouffissure de la
face, ni cEd6me des extr6mit6s. T. V. 37o,5. — Potion avec bromure de po-
tassium, 2 grammes. — Soir, T. V. 37»,8.

i^ Janvier. L'6tat g6n6ral excellent. T. V. 37o,8. — Le47 et le 18 Janvier
les urines sont normales. Exeat le 2-2 Janvier.

L'6clampsie, chez cette fenime, s*est manifest6e quand I'accouche-
ment 6tait op6r6. Ijr premiere notation thermoin^trique {3S^,i) a 6t6
faite moins de deux heures aprfes le d6but, alors que la malade n'avait
eu que deux attaques. Trois autres surviennent pendant les trois heu-
res qui suivent et la temp^riiture atteint 39®. Les attaques cessent.
Douze heures aprfes la premiere, une heure et demie apr5s la dernifere,
la temperature est d6]k descendue h 38*,5. Enfln, le lendemain, elle
6tait au chiffre physiologique. La courbe thermom^trique se compose
done de deux parties : une premiere correspondantauxaccfts et durant
laquelle la temperature s'61eve comme dans les cas mortels ; une se-
conde correspondant h la disparilion des accfes et du coma, et durant
laquelle la temperature redevient normale. Nous allons constater les
m§mes particularites dans Tobservation IV.

Observation IV. — Primipare, — Accidents ligers durant la grogsesse. — Pre-
mise attaque d^iclampsiB suivie de cSdtS complHe. — Seise acch, — InhalO"
tions de chloroforme, — Accouchement par le forceps, —- Enfant vivant. — R^
tention d" urine, — Urines albumineuses. — Guirison. (Obs. pers.)

Mne Des..., 28 ans, r6gl6e ii 17 ans, s'est marine en f6vrier 1873. Sa tn^e,
qui n'6lait pas nerveuse, est morte du chol6ra. Son ph'e^ bien portant, n'a
jamais offert d'accidents nerveux, mais a fait des excfts de boisson. Quant ^
notre malade, elle n'a pas eu d'attaqucs de nerfs, mais elle est trds-impres-



Digitized by VjOOQ IC



DE LA TEMPERATURE DANS L'EGLAMPSIE PUERP^RALE. 201

sionnable et & la suite de contrari6t6s, il lui est arriv6 trois fois de perdre
coonaissance durant une ou deux minutes. Elle est, enGn, sujette k des c^
phalalgies. La grossesse, parvenue k son terme, a eu une marche r^guli^re.
Pas d'cfidime des jambes ni de la face ; pas de troubles de la vision. Les
douleurs I6g6res qu'elle 6prouvait ii la region lombaire et vers les ainessont
devenues plus fr^quentes dans la soir6e du 21 f6vrier. N6anmoins, elle a
dtn6 comme d*habitude et s'est coucb6e sans rien avoir de particulier. Vers
deux beures du matin, D... a une violente attaque d'^clampsie k la suite
de laquelle la vue est toutii fait abolie. La sage-femme qui doit raccducher
est appel^e ; en presence de la situation de sa malade, elle nous fait de-
mander.

Nous trouYons M">« D... dans la situation suivante : agitation incessante;
cris aigus, r6p6t66 ; indifference k tout ce qui se fait autour d'elle ; face pftle,
an pen bouffie ; pas d'ced^me des extr6mit6s. Pupilles dilat^es ; ceciU ab^
solue. Vomissement alimentaire; une garde-robe bier. Au toucber, on con-
state que le col est en arri^re et en baut, et qu'il ne laisse entrer que la
pulpe de I'index. — P. petit, frequent. T. V. 36»,9. — Traitement : Lave-
ment aveo 60 grammes de miel de mercuriale; sinapismes sur les cuisses;
potion avec chloral, 6 grammes, sirop et eau, 60 grammes, k prendre par
CDiller6es It boucbe de quart d'beure en quart d'beure d*abord,puis d*beure
en beure lorsque Tagitation sera calm6e.

A partir de 5 beures, la malade est redevenue plus calme. Elle a recou-
vr6 un peu la vue : elle a, en effet, reconnu son beau-fr6re et declare
qa'elle distinguait, quoique trSs-confus^ment, les objeis. Elle 8*est lev^e
pour uriner et a rendu une assez grande quantity d'urine, semblable
comme couleur k du bouillon, et qui, examinee un peu plus tard, renfer-
mait beaucoup d'albumine.

Voyant que la malade 6tait plus calme, on cesse de lui faire prendre sa
potion. A 10 beures 30, nouvel acc^s, suivi de six autres jusqu'A 10 b. 50.
Les aoc^s sont tr^s-forts : rigidity t^tanique extreme, puis secousses cloni-
ques rapides, coroparables ii des d^charges ^lectriques ; stertor, 6cume san-
guinolente. A peine un acc^s est-il fini qu'un autre commence. — P. 126 ;
R. 28 ; T. V. 38%2.

De 10 b. 50 ^ 11 b. 30, inhalations intermittentes de cbloroforme. II se
produit quatre accds incomplets, avort^s : la rigidity t^tanique g^n^rale est
moins intense; les secousses cloniques manquent; le stertor et la cyanose
sont peu marques. Sous Tinfluence d*un acc6s, la temperature s*6ieve de
2/10 de degre pour redescendre ensuite pendant une remission. Le col est
effac6; la dilatation 6gale k une piece de 1 franc; la pocbe des eaux n'est
pas rompue. — Prescription : administrer le lavement qui n'apasete donn6;
k cbaque menace d'acces, inhalations de cbloroforme.

De 11 beures 30 k une beure de Tapres-midi, la malade a eu quatre ac-
ees assez forts et cinq acces avortes. Elle est dans un 6tat semi-comateux ;
les globes oculaires sontdevies en baut; les pupilles sont dilat6es. P. 100;
T. V. 39*,2. Le toucher montre une dilatation du col egale k une piece de
2 francs. Pas de garde-robes. Lavement avec eau de son et sel marin. —
Reprendre la potion de chloral; sinapismes.



Digitized by VjOOQ IC



202 MiMOIRES ORIGINAUX.

^fumres. Agitation et plaintes augmentant k chaque douleur ut6rine.Pa8
de nouveauxaco^s. P. 128; T. V. 39<*,5. La poche des eaux s'est rompue
apontan^ment 11 y a d6j^ quelque temps; la dilatation est complete, la tdte
est dans Texcavation. Comme le travail n'a pas avanc6 de{kiis plus d'ane
demi-heure; nous appliquons le forceps aprds avoir chloroform^ la ma-
lade. L'acoouchemeut se fait rapi dement. L'enfant est vivant. Quelques mi-
nutes apr6s : T. V. 39'>,6. D6livrance k 3 heures : T. V. 39*,6 (1). II y a en-
core de Tagitation. — Gontinuer le chloral.

6 heures du soir. L'ugitation a persists, mais il n'y a pas eu de convul-
sions. T. V. 39o,2.

23 fivrier. A minuit, D... a parl6 et a demand6 si elle 6tait accouch^e.
Aprds avoir 6t6 ensuite assez calme, elle a 6t6 prise d'une sorte d'agitation
pour laquelle on vient nous chercher k 5 heures du matin. A notre arriv^e,
vers 5 heures i/4, nous la trouvons dormant tranquillement. Une fois ea-
core,on avail suspendu le chloral, dont elle n'a prisque 2 grammes depuis
Faccouchement. P. 84; R. 22; T. V. 37«,6. Le thermom^tre est rest6 bien
appliqud pendant dix minutes.

Soir, P. 88; f. V. 3To,4. La potion a 6te donn^e r6guli6rement etpresque
tout le temps ia malade a 6t6 assoupie. Elle a bu un peu de bouillon. La c^
cit6 est complete. R6tention n*urine. Par la sonde, on retire. environ un
demi-litre d'urine assez 6paisse et color6e.

24 fdvrier, Nuit calme. Les seins sont gonfl^s. T. V. 390j^. — La malade
commence & se pr^occuper de ce qui lui est arrive. Retention d*urine ; ca-
th6t6risme. — Injections vaginales avec eau de fleurs de sureau et vin aro-
matique.

Soir, L*intelligence revient progressivement. La physionomie est meil-
leure. Les pupilles sont norraales. L'amaurose est toujours absolue. Une
selle involontaire. La malade a urin6 spontan^raent. Ventre un peu tendu.
P. iOO; T. V. 39o,3. — Cataplasmes, etc.

25 f&crier. La nuit a6t6oxcellente. T. V. 37o,o ^lig. 4).

Soir, La mont^.e du lait s*est bien efTectu^e. L'enfant tette bien. Langue
un peu s^che, ce qui tient en grande partie k ce que la malade respire par
la bouchc; clloapris trois potages et un peu de vin ; ventre moins ballonn^;
une selle. Miction naturelle. L*ut6rus [n'est pas encore revenu tout k fait
sur lui-mSme. La vision est toujours abolie. Les urines contiennent moins
d'albumine. — Traiiemeni: Lotions vulvaires avec du vin aromatique; in-
jections ut supra; lotions vinaigr^es (face et mains); cataplasme ^ huile de
ricin, 25 grammes ; vin de quinquina.

26 /carter, soir, Mieux notable. Ut6ru8 normal. L'allaitement se fait con-
venablement. La malade commence k distinguer les objets, mais d'une ma-

(i) Nous n'insisterons pas ici sur les modifications thermom^triques qui
accompagnent I'accouchement et la d^livrance. Nous renvoyons le lecteur
aux Notes et Observations sur la temperature avant et aprhs V accouchement^
pendant la fltwre de lait et dans quelques maladies puerpirales que nous avons
publi6es dans la Revue photographique des hdpitaux de Paris (4870 et 1871).



Digitized by VjOOQ IC



DE LA TEMPERATURE DANS L'ECLAMPSIE PUERP^RALE. t03

oi^re confbae. P. 84; T. V. ZS^^i. ~ A partir de ce jour, la malade est allte
de mieux en mieux, conservant cependant des symptdmes d*an6mie trds-
marqu^s, ant6rieurs k racoouchement qui n'a donnd qu'une perte de sang
iasignifiante, et entretenus par rallaitement. La vision est revenue tr^s-len-
teoient et jusqu'k la fin d*avril, elle 6tait encore un peu confuse. Enfin,
malgr^ le traitement tonique qu'elle suit depuis son aooouchement, D...
conserve encore une grande faiblesse.

D... a eu sa premiere attaque le 5K2 fi^vrier h 2 heures du matin.
Vers 5 heures, la temperature vaginale etait h 36o,9. Les attaques, sus-
pendues jusqu'^ 10 heures et demie, reparaissent et sont subintrantes.
Le thermomfetre marque 38^2. Des inhalations de choroforme arrfitent
momentan^ment les acc^s ou font avorter ceux qui surviennent. Dans
rintervalle, la malade est dans un ^tat comateux et pr^ente des con-
vulsions partielles. En face d'une situation aussi grave, on aurait pu
croire h la n^ssit^ de la saign^c, malgr^ la chloro-an^mie ancienne
dont la malade 6tait aflect^c, car la saign^e est encore consid6r6e
comme Tun des meilleurs modes de traitement de T^clampsie. Or, le
ihennomfetre, en nous indiquant h \0 heures et demie que la tempera-
ture eiait feulement ^ 38o,2, bien que le pouls fQt ^ i20, et i i heure
que la temperature ne d^passait pas 39o,5 (Og. 4), nous condiiisit



Online LibraryWilliam H. (William Henry) PowellArchives de gynécologie et de tocologie. ... . Première annéetome XXIII, [1874-1896] → online text (page 22 of 82)