William H. (William Henry) Powell.

Archives de gynécologie et de tocologie. ... . Première annéetome XXIII, [1874-1896] online

. (page 69 of 82)
Online LibraryWilliam H. (William Henry) PowellArchives de gynécologie et de tocologie. ... . Première annéetome XXIII, [1874-1896] → online text (page 69 of 82)
Font size
QR-code for this ebook


EN CAS DE TUMEI3RS FIBREtSES L'TERINES RBMPLISSANT
l'eXCAVATION PELVIENNfi

Par le D*" H. Gazin (de Boulogne -sur-Mer),

Cliirurgieu de I'hdpital de Bcrck-sur-Mer,
Mcmbre corrcspondant de la Soci^t^ de Chirurgic.

(M^moire lu ^VAcad&miede M^decine, le ii mai 1875.)

« Sauver d*un seiil coup de main plusieurs
« indivldus h la fois, telles doivent 6tre Ics

• tendances avou^es et les oonstantes aspira-

• lions de notre art. ■

GuENiOT, Thise de concours pour Vagri-
gation. — Parall^/e entre topiraiion
cisarienne et la ciphalo ttip.sh



Le professeur Depaul en terminant ^la Society de chirurgie en i8G8
une int^ressante lecture sur les corps fibreux ut^rins compliquant la
grossesse,dit : ((Certains ilbromes p^riton^ux constituent une des plus
graves complications de la grossesse et soul^vent les questions les plus
embarrassantes de Tobst^trique. La science est loin d'etre faite sur ce
point important, qui est digne de toutes les meditations des chirur-
giens » (1).

En effet, les flbromes qui, implant^:s sur la face post^rieure du corps

(1) Soci6t6 de chirurgie. Stance du iiaoiHt 1868.

Archives de Tocohgie. — novehbrb 1875. 41



Digitized by VjOOQ IC



Oi2 MEMOIRES ORIGINAUX.

de Puterus, sont exposes h se d6velopper du c^e de rexcavation pel-
vienne, peuvent entraver raccouchemenl natarel et arriver ^'obstruer
presque completement cette cavite. Dans ces circonstances, la vie de
Tenfant el celle de la mere sont en danger. Sur 42 cas de corps fibreux
ayant amen(§ la dystocie par obstruction dela lili6re pelvienne class^
par M. Tarnier (^1), ce distingu6 chirurgien a vu que la maladie a en-
train^ cinq fois la mort des malades avant raccouchement, et sur ces
42 malades, il n'y a eu en definitive que 15 guerisons, c'est-^-dire
20 0/0.

Le nombre des cas connus et publics est plus considerable et la these
tr6s-bien faite du D"" John Lambert (2) contient sur ce point des ren-
seignements aussi complets que Le comportait un sujet envisage d'une
fagon aussi g^nerale. Ce consciencieux travail montre, du reste, la
question sous un jourun peu moins sombre que ne Tavait fait la sta-
tistique reellement insulfisante de M. Tarnier.

Passons rapidementen revue les ^ventualit^s, qui, dans les cas qui
nous occupent, peuvent se presenter au moment du travail.

Bien rarement le petit volume de Tenfant et Faccouchement prema-
tura ont permis que la d(§livrance s'op6r4t spontan^ment (3).

Quelquefois Fenfant meurt, se putr6fie et est ^limin^ par lambeaux
ou fortement aplati (4). On a vu la m6re ne pas accoucher et mourir
sans Stre d(§livree (5) ; la rupture de Tut^rus a £^ussi et^ notee (61.

(1) 3Gci6t(S de chirurgie, i869, etGaz. hebdomadaire, 1869, p. 172.
( i) LuiABBT, Grosscsses compliqa6es de myomes ut6rins. Th. de Paris.
1«^U, no 268 (248 pages).

(3) Habit, in Zeitsch. der Ges. der A. zuWien, 1860, 184.

(4) Telles sont les observations de : Amand, cit6 par Simon dans ses Re-
cbcrches sur Fop^ration c6sariemie (M6m. de TAc. de cbirurgie, 1763, 1. 1,
p. .575, et t. II, p. 1), — Bartholin (Hist. anat. cent. 1, obs. 94). — 11 en
existe aussi dans les Misc. curios. nat,aan6es 1670, obs. 18, 1671, obs. 254 et
86. — B6clard a observ6 kla Matemit6, en 1813, un cas semblable. Tout r6-
cemment. le mfime fait s'est produit k Cochin, dans le service de mon ami
Folaillon (Soci6t6 anatomique, s6ance du 6 f6vrier 1874).

(5) De Ha§n, eit6 par Petohelt (Gommentatio de tumoribaB in peM partnm
impedientibus, cum pcoef. Naegele Heid. 1840), p. 68; — Thomas Bartholin^
ibid., p. 58; — Boivinet Dug6s, Traits pratique des maladies de rut^roset
de ses annexes, Paris, 1833; — Kiwisch, cit6 par Breslau, in Monatsch. f.
Oeb. 1865, Bd. XXX, p 146 ; — R. Lee, cit6 par le m^me, p. 146.

(6) Fabrice de Hilden (De hernia uterina et partu cesareo), et in Ptrcbelt,
r- 75; — Knobloch, cit6 par ce dernier, p. 74 ; — D. Simonis. Aloysii Tn-
decis, in Ephem. cur. nat. D^ec. I,ann. % 167i(obs. CCLIVJ*



Digitized by VjOOQ IC



DE L'OPERATION CESARIENNE. 643

D'un autre c6t6, il est arrive que la nature s'est charge d'ouvrir
un passage facile ^ Tenfant, surtout lorsque le fibrome sessile, mais
mobile^ libre d'adh^rences, a pu, suivant rexpression du D' Gueniot (i),
etre attjr^ en haut par les forces qui president ^ la dilatation du col et
peut-^tre par les modifications qui se produisent dans la forme de I'u-
t^rus apr^s Tecoulement des eaux de Tamnios (2). L'ascension sponta-
n^e a quelquefois ete aid^e par le refoulement h Taide de la main, et
par une position appropri^e donn^e h la femme.

Sans contredit, ce sont \h les cas les plus heureux. La mort n'a eu
lieu que lorsque Ton a eu recours h des ponctions de la tumeur ou h
des tentatives d'excision partielle .

Malheureusement la tumeur reste souvent immobile. II a, alors,
fallu que Part intervint d'une fagon plus active, mais par des moyens
differents suivant les cas et les diverses indications ; soit en effet, par
le forceps (3), quand Tintroduction des branches ^tait possible;
soit par la version (i) ; soit par Tembryotomie, que Ton a, disons-



(1) Soci6t6 de chirurgie, stance du 8 juillet 1868. — Consultez ausai Gaz.
des H6pitaux, 1864, p. 69, des tumeurs libreuses de;rut6rus pendant la gros-
sessG et raccouchement, et dans le Ball. g6n. de th6rap.: 1866, vol. LXXI,
p. 253: des grossesses compliqu6es et de leur traiteraent.

(2) Beatty, in Dublin Med. Journ., i840, vol. XVII, p. 411.
Martin Barry, Edinb. Monthly Journ., 1848, vol. VIII, p. 137.
Thirion, in Ingleby, Edinb. Joura,, 1836, p. 174, et M6moire sur la Dys-

tocie due aux parties molles, in Arch. g6n. de m6decine, 1839, t. V, p. 242.

R. Frankin, Edinb. Monthly Journ., 1850, vol. XI, p. 12.

Pillore, Gazette de3H6pitaux, 1854, n^ 137.

Spaeth, in Zeitsch. der Ges. der A. zu Wien, 1860, no 10.

Madge, Obstetrical Transactions of London, 1862, vol. IV.

Hecker, in Monatschrift fur Geb. Bd. XXVI, p. 446.

Gueniot, Gaz. des H(5pitaux, 1868, n" 67, et Soci6t6 de chirurgie, 8 juillet
1868.

Depaul. Gaz. des H6pitaux, 1868, n° 94.

Blot, Gaz. des H6pitaux, 1869, n° 38.

Depaul, in de Gastet, Considerations sur les corps iibreux ut6rins dans la
grossesse et raccouchement. Th. de Paris, 1874, n<» 203.

Bird, in the Practitionnor, 1872, vol. IX, p. 23.

(3) D'Outrepont, Gemeinsame deutsche Zeitschrift fur Geb., 1829, et Arch.
g6n. de m6decine, 1830, l*"" s6rie, vol. XXXIII, p. 121. — Macker, Gomjites-
rendus du service de M. Macker k Thdpital civil de Colmar, pendant les an-
n6es 1862, 63. — Blot, Soci6t6 de chirurgie, 10 f6vrier 1869.

(4) Magistel, Gaz. med. de Paris, juillet 1836.



Digitized by



Google



6i4 MEMOmpS ORIGINAUX.

le, pratiqu^e bien rarement (1); soit enfin par rop6ration c^sa-

rienne.

Dans les cas, heureusement peu frequents, oh la f umeur, agissant h
la mani^re d'lin bloc immobile, ne laissant libre au devant d'elle
qu'une dtendue insuffisante pour les manoeuvres obst^lricales, offre a
la sortie du fcelus vivant ou mort une barri^re insurmontable. c'est Ic
seul recours du chirurgien.

Rousset(2) est le premier qui ait chercb^ ^ etablir Tindication de
cette operation lorsque'des tumeurs : « squirrhes, loupes, etc., peuvenl
6toupper les voyes. » Les trait^s classiques d'accouchoments donnent
peu de details sur ce sujet (3).

J'ai pu, h force de recherches, r^unir vingt et une observations au-
thentiques d'operation cesarienne pour fibroraeuterin que j'ai classics
chronologiquement et dont suit ie rdsum^ :



Blot, Gaz. des H6pitaux, 1869, 1838, et Thdse pour ragr^gatinn de Tar-
nier, 1860.

Depaul, in Dubar, des Tumeurs fibreuses de Tut^rus compliquant la
grossesse. Th^se de Paris, 1864, n° 29.

Bozold, in Breslau, loc. cit., p. 141.

(1) Mitchell, in The Lancet, 4856, vol. II, p. 73.

{i) Trait6 nouveau de rHyst6romotokie ou enfantement c6sarJen, qui est
rextractionderenfant par incision lat6rale du \»€ntre et matricc delafemnie
grosse, ne pouvant autrement accoucher, et ce, sans pr6judicier a la vie de
Tun et de I'autre, ni empScher la f6condit6 maternellc par apr^s, Paris,
1581, p. 2 i 10. — L'ann6o suivante, G. Bauhin traduisit ce livre en latin el
y njoiita des observations. — Dans une Edition ult6rieurc, il y adjoignit en-
core un Appendix ad Rossctum.

(3)Levret, I'Artde Taccoucheur, Paris, 1760, p. 121, et M6m. prSsent^ i
rAcademie dechirurgie, 1757.

Denmann. Introduction of Midwifery, trad. Kluysken. Paris, 180i, t. II»
p. 188.

Lenoir. Atlas compl6mentaire de tous les traites d'accouch., p. 100. et
planche XXllI, iig. i et2.

Churchill. The Theory and Practice of Midwifery, London, I860.— Traite
prat, des maladies des femmes. Trad. Leblond, 1871, p. 521 et suiv.

Chailly. Trait6 d'accouchements, 1861, p. 574-79.

Cazeaux et Tarnier. Trait6 th6orique et pratique de Tart des accouche-
ments, Paris, 1865, p. 680.

Simpson. Obstetrical Works, 1855.

Barnes. Obstetrical Operations. London, 1870.

Wesi Diseases of women, trad, l^auriat, Paris, 1870.



Digitized by VjOOQ IC



DE L'OPERATION CESARIENNE. Oio

Obs. I. — 1833 (I). — Ecoulcment spontan6 des eaux. 19 heures de Ira-
vail. Tumeurs 6normes. Enfant vivant. Mort par 6puisement 21 heures
apr^s reparation. Autopsie. Pas de p6ritomte. Tumeur fibreuse, r^nitbrme,
pesant 8 livres.

Obs. II. — 1834 (-2). — Femme de 30 ans, d6livr6e ant^rieurement par le
Ibfceps. Tumeur tr^s-voluniineuse faisant bomber le p6rin6e, ne laissant
que quelques millimetres entre elle et la symphyse. Operation c6sarienne.
Enfant vivant. Mort par p6ritonite 48 heures apr^s reparation.

Obs. III. — 1843 (3). — Tumeurs fibreuses multiples ayant d6ji amen6 un
avortement. Une deuxi^me grossesse h terme, accouchement naturel im-
possible ; 6coulement spontan6 des eaux. Ponction infnictueuse de la tu-
meur ; operation c^saTienne. Enfant vivant. Imm6diatement apr^s I'extrac-
tion, h^morrhagie abondante. Plaie utMne biante et renversde en dehors ;
I'ut^rus lui-m6me reste dilaU. Mort par collapsus 48 heures apr^s Topd-
ration.

Obs. IV. — 1843 (4). — Femme de 41 ans : deux tumeurs, dont une pel-
vienne, ayant augments par la grossesse. Diam6tre ant6ro-post6rieur,
15 lignes. Rupture spontan6e de la poche des eaux. Operation le 1**' f6vrier.
Enfant vivant. Rien de particulier ^ noter pendant Thyst^rotomie. Disons
seulement qu'on recouvrit la plaie abdominale sutur6e avec une plaque de
staniol (6tain lamin6 pour r6tamage des glaces). tju6rison au bout de
26 jours, sans p6ritonite. La matrice, en raison des adh6rences, resta en
face de la cicatrice cutan6e.

Obs. V. — 1844 (5). Fille de 22 ans, k six mois de grossesse. Enfant mort.
Tumeur occupant la presque totality du vagin. Ponction exploratrice nedon-
nant issue a aucun liquide. Cinq jours apr^s le d6but du travail, operation
cesarienne. c On place un point de suture ordinaire sur lesparois m^mes de
rut6rus, de telle sorte que Tanse du lil ne comprenne que la moiti6 interne
de r^paisseur de la parol. » P^ritonite. Ballonnement extreme. « Une sonde
a3sophagienne introduite dans le rectum laisse 6couler unecertaine quantity



(1) Attribute k Montgomery, mais ex6cut6e par Porter. (Dublin Medical
Journal, 1835, vol. VI, p. 418.)

(2) Put6gnat de Lun6ville. Gaz. des H6pitaux, 1840, n** 19, et reproduite
dansun ouvrage du mdme auteur intitul6: « Quelques faits d'obst6tricie. »
Paris, 1870, p. 183.

(3) Kilian, cit6 par Etiinger (Observationes obstetricffi per tredecim men-
ses in clinico Bonnensi institut«), Bonn®, 1840, p. 50, et par Breslau in
Monatsch. f. Geburtsk. Bd. XXV, suppl., p. 143.

(4) Mayor,de Gen6ve. Observation recueillie par Mayor fils, et publi6e par
Thibault. Tumeur du petit bassin qui a n6ce8sit6 rop6ration c6sarienne etin
Arch. g6n. de m6d., 4« s^rie, vol. V, p. 185.

(5) Malgaigne, cit. V. Thibault, dans le m^moire pr6c6dent, p. 171, et
Soci6t6 anat., 1844.



Digitized by VjOOQ IC



6iG MEMOIRES ORIGINAUX.

de gaz et de mati6res f6cales, cequi amonadu soulagcment. • Mort 24 hcu-
res apr6s reparation. Autopsie : d6but de p6ritonite par ^panchement de
lochies dans la s^reuse abdominale.

Obs. VI. — 1851 (1). — Femme de 45 ans, k terme. Rupture spontan^c do
la pochc amniotique. Enfant vivant. Mort le 5« jour de p6ritonite.

Obs. VII. — Gensoul 185... (2).— Pas de renseignements circonstanci6s.
Mort 18 heures aprte reparation.

Obs. VIII. — Churchill (3) cite sans indication pr6cise le D*" Shokleton
comme ayant 6t6 oblig6 de pratiquer rhyst6rotomie pour tumeiir fibreuse.

Obs. IX. — 1853 (4). — Femme de 41 ans, k terme. Jluptu re spontanC'cdcs
membranes. Tumeur ne laissant entre elle et le pubis que 35 millirndtrcs.

Apr6s quatre jours de travail, operation c6sariennc. Enfant \ivant. Inerlie
ut6rine ; les l^vres de la plaie uterine n'<^taient en contact que par la partie
profonde, cependant on ne fit pas de sutures. Mort par affaiblissement gra-
duel vingt-six heures apr^s Top^ration. Autopsie. 11 n*est pas fait mention
de p6ritonite.

Obs. X. — 185... (5). — Femme marine depuis quatorze ans, trois fausses
couches ant. i terme. Tumeur fibreuse pr^sen tan t a peine le passage de
deux doigts en avant. Operation. Enfant vivant. Mort de la m^re cinquantc-
sept heures apr6s. Autopsie, le fibrome mesurant 23 centimetres de diamAtre.
Aucune mention*de p6ritonite.

Obs. XI. — 1854 (6). — Primipare de 40 ans. Tumeur causant dysto-
cie. ponction par le rectum, sans succ6s. Operation. Enfant vivaint. HSmor-
rhagie diminu6e par compression do Taorte. Prolapsus de I'intestiu. Mortau
bout de trente heures. Autopsie. Deux fibroides volumineux k la face pes-
t^rieure de la matrice ; un grand norabre d'autres plus petits.

Obs. XII. — 185... (7). — Femme, en travail depuis trois jours. Mortede
p6ritonite le septi6me jour.

Obs. XIII. — 1854. — L'enfant 6tant vivant ; il mourut pendant rop6-

(1) Pillore, Gaz. des H6pitaux, 1854, p. 347.

(2) Cit6 par Breslau. Recueil d'obs. classics in Monatsch. f. Geburls^
Bd.XXV, 8uppl.,p. 143.

(3) The Theory and Practice of Midwifery; London, 1860.

(4) Waller, Med. Times and Gazette, 1853 March, p. 26(), avec ligures.
L'op6rateur 6tait le D*" Legros Clarke.

(5) Lehmann, cit6 par Magdelaine, 6tude sur les tumeurs fibreuses sous-
periton6ales de I'ut^rus pendant la grossesse, Taccouchement et la puerpe-
ralit6. Th. Strasbourg, 1869, 3« s6rie, n<» 171.

(6) Faye, in Breslau ; loc. cit., p. 145, et Norsk Magazin, Bound 6, 1854.

(7) Depaul, Bulletins de la Soci6t6 de chirurgie, 1868. LcQons orales i la
Faculty, 1870.



Digitized by VjOOQ IC



DE L'OPERATION CESARIEiNNE. 047

ration. Mort par p6ritonite. A I'autopsie, tumeur pelvienne tr6s-volumi-
neuse ; plusieurs autres dont une interstitielle (i).

Obs. XIV. — 183... — Une couche ant6rieure tr^s-difficile. Nouvelle gros-
sesse k tenne. Travail durant quarante-huitheures. Enfant mort. Operation,
extraction d'un fcEtus putr6fi6. Mort qnarante-six heures apr6s la d6li-
vrance (2).

Obs, XV. — 1856 (3). — Femme de 43 ans. — Enorme tumeur fibreuse
appreciable pendant la grossesse, occupant toute la partie droite de Tabdo-
men et montant jusque sous les fausses c6tes; une seconde tumeur moins
volumineuse, en avant. Apr^s six jours de travail, op6ration c6sarienne.
Incision sur le c6U gauche de V abdomen, oblique de haut en bas et de dehors
en dedans, mesurant de 13 i 14 centimetres de haut, commengant k sa par-
tie sup^'rieure k 8 on 9 centimetres, et se terminant k sa partie inf^rieure, k
4 centimetres du raphe median, et k trois travers de doigt au-dessus du
pubis.

Enfant vi\Tint. Pen de fievre. Pas de p6ritonite. Pendant les huit premiers
jours les lochies coulferent par la partie inf6neure de laplaie laiss^e b6ante.
Au bout de quinze jours, cicatrisation presque complete.

Jfs. XVI. — 1854 (4). — Primipare de 28 ans. Diametre du detroit sup6-
r r6duit k 2 cent. 1/2. Operation c6sarienne apr6s rupture spontan6e de
ia poche amniotique. Knfant vivant. Mort lecinqui^me jour par p6ritonite.
Pas d*autopsie. "^

Obs. XVII. — 185... (5). — Jeune femme ayant dejk eu plusieurs couches



(1) Huguier, Soci6t6 anatomique, d6cembre 1854. Ce cas est cit6 par
Cruveilhier, Anat. pathologique g6n., vol. Ill, p. 697 et par Guyon. these de
cone, pour I'agreg: « Dps tumeurs libreusesde Tuterus; Paris, 4860 », qui a
donne une bonne lithographic de la piece anatomique.

(2) Schmidt's Jahrbucher, 1855, no 10, Retzius, cite par Pihan Dufeillay,
etudes sur les statistiques de I'operation cesarienne. iroh. gen. de med.,
1861, vol. 11, p. 162.

(3) Obs. publiee par le D' Rupin, in Gaz. des H6pitaux, 1857, p. 27. LV
perateur 6tait le D' Hiron. Ce fait est assur6ment le mSme que le D'Tamier
a cite k la Societe de chirurgie en 1869 comme ayant ete un succes obtenu
par le D' Duclos, lequel n'a fait que conseiller I'operation. Les statistiques
et les rechcrches bibliographiques sont ici tres-difliciles parce que ce ne
sontpas toujours les operateurs qui publient les resultats de leur pratique.
U s'ensuit que quelquefois le m^me cas est attribue k deux chirurgiens
difle rents.

(4) In Binn Pr. Ver. Ztg, 50, 1854, cite par le Schmidt's Jahrbucher, 1855.
T. 85. Op6rateur Laroche.

<5) Observation attribu6e k Legonais, de Nantes, et reproduite sans indi-
cation de sources par Guyon. Th(*?se deconcours: « Des tumeurs fibreusesde
ruterus;» Paris, 1860, pu 124.



Digitized by VjOOQ IC



•648 MEMOIRES ORIGINAUX.

■heureuses. Operation c6sarienne. Mort. L'autopsie ne parle que de la tu-
meur, mais on ne dit quelle fut la cause de Tissue fatale. Aucun renseigne-
ment sur Penfant.

Obs. XVIII. — (I). — Primipare de 29 ans. Au moment du travail, im-
jraense tumeur reconnue, occupant Texcavation. Operation cfisarienne apr^s
viugt-quatre heures de douleurs. Enfant vivant. Apr6s Textraction du pla-
centa, elTroyable h6morrhagie veineu8e,venantde rint6rieur,maissurtout des
l^vres de la plaie dela matrice. Peritonite. Ballonnement 6norme. Le D'Eby
introduit dans Vestomtic une sonde (ssophagienne qui produit un vomissement
abondant et la sortie de beaucoup de gaz.Le m^t6orisme diminue et la ma-
lade se trouve soulag^e. Apr^s une I6gdre amelioration, mort au buitidme
jour. Autopsie. P6ritonite. M6trite gangr6neuse. Un fibromyome enkyst6.

Obs. XIX. — i864 (2). — Femme de 35 ans. Tumeur interstitielle de la
parol post6rieure diagnostiqu6e pendant la grossesse. Operation vingt-qua-
tre heures apr^s le d6but du travail. L'ut^rus, parsem6de tumeurs fibreuses
dont quelques-unes occupaient les l^vres de Tincision, ne se contracta pas ;
hSmorrhagie en nappe ; on r6unit les 16vres de la plaie ut6rine par la su-
ture. Mort vingt-deux heures apr6s. Autopsie. L6vres de la plaie uterine
parfaitement adapt6es. Pas de p6ritonite.

Obs. XX. — 1868 (3). — Pille de 29 ans ; accouchement ant6rieur ayant
dur6 trois jours et termin6 par le forceps. Tumeur 8*6tendant de Thypo-
chondre droit k Tombilic ; seconde tumeur obstruant la cavit6 pelvienne.
Tentatives infructueuses de refoulement. Ecoulement spontan6 des eaux.
Operation. Enfant vivant. La plaie uterine restant b6ante, on essaya d*en
rapprocher les bords par la suture m^tallique. Mort par p6ritonite quarante
heures aprds Top^ration. Autopsie. Plusieurs tumeurs interstitielles et les
deux tumeurs constat^es pendant la vie.

Obs. XXI. — Pemme de 38 ans (4) ; tumeur excQssivement voluraineuse
diagnostiqu6e avant le mariage; grossesse; la tumeur occupe la moiti^ de
vTabdomen, s*6tendant obliquement de la cr6te iliaque droite aux fausses
c6tes du cdt6 oppose, et venant s'engager dans le pelvis oii elle comprime
les organes (dysurie, douleurs dans les membres inf6rieurs, difficult^ de
dessiccation). L'uteru» gravide s'est developp6 au-dessus et vers la partie
sup6rieure droite du ventre.

(1) Put6gnat, deLun6ville. Quelques faits d'obst6tricie, p. iH6 etsuivantes.
-G'est la deuxi^me operation de ce distingu6 chirurgien ; elle a fait le sujet
de la thdse inaug. (Strasb.) de Bruneau, « Des tumeurs fibreuses du bassin
comme cause de dystocie ». Strasbourg, 4863, tv* 667.

(2) Breslau. C*est rop6ration qui fut le point de d6part de ses recherches,
d6jicit6es et publi6es in Monats f. Geburst., i860. Bd. XXV, p. 122.

(3J Stoltz, cite par Magdelaine. Etude sur les tumeurs sous-p6riton6ales
de Tuterus compliquant la grossesse, Taccouchement et la puerperalit^.
Th. Strasbourg, 1869, 3« s6rie, 1871.

(A) The Practitioner, vol. IX, p. 21 et suiv., 1872.



Digitized by VjOOQ IC



DE L'OPERATION CESARIENNE. 649

D^but du travail, tentatives de refoulement. Ecoulement des eaux. Ope-
ration a Touverture de Tabdomen, la tumeur apparut occupant les points
indiqu^s, mais elle s'6tcndait plus baut que Tincision, de sorte que Bird fut
oblige de laire un debridement plus 6tendu. Enfant vivant. H6morrbagie
par blessure du placenta, puis inertie sans h6morrhagie. La tumeur situ^e
au-dessousformant coin, I'adaptation des l^vres de la plaie ne put 6tre ob-
tenue ti la partie inf6rieure. P6ritonite. Tympanite tr6s-marqu6e. Mortpar
peritonite et asphyxie par impossibility d'abaissement du diapbragme. Pas
<l*autopsie.

Je dois ajouter que le D^ Linas (i) attribue Tex^cution d'une opera-
tion cesariennepour tumeur fibreuse k Soumain et h M. Jacquemier.

Je ne fais pas entrer ces cas en ligne de compte, parce que je n'ai pu
renionler aux sources. — J*ai aussi d(i n^gliger une fort int^ressante
observation de W. Lyon (2), qui, k la rigueur, par les symptdmes et
les complications, se rapporte ^ notre sujet, mais dans laquelleTau-
topsie a fait d^couvrjr un kyste dermoide de Tovaire adherent k Vu\A-
rus et au petit bassin.

La lecture des observations que j'ai collig^es fait voir que les r^sul-
lals de rhyst^rotomie, en cas de fibrdmes, sont d^sastreux, puisque,
sur vingt et un cas, il n'y a eu que deux succ^s. Vis-^-vis de proportions
aussi descsperantes, on comprend que M. Tarnier (3) ait dit que « c'6-
lait ]k une operation detestable, que Ton ne devait faire que quand on
ne pouvait faire autrement » , et Ton n'a pas lieu de s'6tonner en lisant
dans un article de M. Stoltz (4), qui, sans aucun doute, n'avait pas
<5onnaissance des cas de succfes que je cite, ces mots d^courageants : k la
mort des op6r6es en a toujours 616 la consequence. »

Je viens de me trouver en presence d'un fait oii Top^ration, apr5s
de nombreuses p^rip^ties, a 6iA heureuse pour la m^re et pour Ten-
fani.

Permettez-moi de vous le rapporter, persuade que vous excuserez la
quantity inevitable des details en raison de leur importance au point
de vue pratique.

(A mivre.)



(i) Considerations pratiques et d6ontologiques sur les corps fibreux de
I'uterus, par le D' Linas; Gaz. hebd., 29 Janvier 1869, p. 66 et suiv.

(i) Edinburgh Monthly Journ., dec. 1845.

(:S) Gaz. des hApitaux, 1869, n» 45.

(4) Nouveau Dictionnaire demedecine et de chirurgie pratiques. Art. Dys-
tocie. T. XII, p. 136.



Digitized by VjOOQ IC



6o0 MEMOIRES ORIGINAUX.



OBLITERATION GOMPLl^TE DU COL

Observation recueillic par M. le D' Gharpentier^
Professeur agr6g6 ^ la Faculte.



Le 16 s^tembre 1875, k 6 heures du matin, Mme Ibert, sage-femme, rue
Gambey, 22, me faisait demander pour une malade qui pr6sentait, disait-
elle, une obliteration du col, et qui 6tait en travail depuis pr6s de 48 heures.
Je m'y rendis imm6dialement, et voici ce que je constatai :

Mme L..., rue Fontaine-au-Roi, 27, est une femmerobuste, forte, vigou-
reuse, bien constitute, n'ayant jamais eu de maladies graves et d'une bonne
sant6 habituelle. Sa seule maladic s^rieuse depuis la puberty, a 6t6 une af-
fection ut6rine survenue k la suite de son troisitoe accouchement, et pour
laquelle elle a 6t6 soignee par M. le D' Lhuillier, rue d'Anjou. Voici les
antecedents de cette fenime jusqu'^ son accouchement acLuel.

Elle a 29 aris, et pendant son enfance elle a toujours 616 souffrante jus-
qu'k TAge <3e 7 ans. All ans, fi6vre typhoide. Prerai6re apparition des re-
gies k 15 ans et demi. Cette premiere 6poque fut accompcignee d'un ict6re
qui n'a dur6 que fort peu de temps. Les regies n'6taient pas parfaitement
r6guli6res, et elles 6taient fort peu abondantes ; mais enfin, k partir de cette
epoque sa sant6 s'est aiTermie et depuis elle n'a jamais 6t6 malade. Mariee k
18 ans, elle est accouchee k 19 ans et demi d'un enfant avant terme (huit
moifl), qui a rfesisteet qui s'est bien 6lev6 depuis. L' accouchement a ete ra-
pide, et elle s'est remise promptement. Au bout de deux ans et demi, nou-
velle grossesse. Deuxieme accouchement k 22 ans et demi, k terme cette
fois. Enfant bien vivant, bien constitue. Accouchement facile. Suites de



Online LibraryWilliam H. (William Henry) PowellArchives de gynécologie et de tocologie. ... . Première annéetome XXIII, [1874-1896] → online text (page 69 of 82)