William H. (William Henry) Powell.

Archives de gynécologie et de tocologie. ... . Première annéetome XXIII, [1874-1896] online

. (page 72 of 82)
Online LibraryWilliam H. (William Henry) PowellArchives de gynécologie et de tocologie. ... . Première annéetome XXIII, [1874-1896] → online text (page 72 of 82)
Font size
QR-code for this ebook


sa grossesse. Elle nourrit mSme un autre enfant pendant deux ans. A la On
de sa nourriture, second rhumatisme pendant un mois.

Second enfant k3ians. Grossesse normale. Accouchement heureux^L'en-
fant meurt k 9 mois : elle I'a nourri facilement. A 34 ans, pendant le si6ge,
elle accouche k terme d*une fiUe qui ne vit que 24 heures ; mais les jambes
sont enfl6es, elle tousse. Quinze jours aprds son accouchement elle est beau-
coup plus malade ; les palpitations augmentent. Elle reste neuf mois sans
sommeil; les regies ne reviennent pas. dependant elle se remet, roed^me
disparatt; elle peub travailler. 11 y a quatre ou cinq mois les accidents repa-
raissent pendant huit jours, suivis d'un calme de huit jours seulement. Au-
Jourd'hui nous notons de I'ascite, le ventre est douloureux, I'app^tit nul.
Oppression jour et nuit. Toux sdche sans h6moptysie. (Ed6me des jambes
et des mains. P4leur jaun&tre, Faiblesse. Pouls dicrote, in6gal.

Hetrdcissement mitral, — Insuffisance aortique. — Existe encore six ans apr^
sa dernier e grossesse.

Brunet, 38 ans, couturi6re, c6libataire, 4, Sainte-Madeleine, Charity.
30 aout 1873.

D6s son enfanceelle a des dartres jusqu*i 16 ans. Vers PAge de il ans, elle
a d*abondantes 6pistaxis. R6gl6e k 15 ans, ses 6poques sont r6guli6res pen-
dant un an ; vient une interruption de quatre mois, puis la r6gularit^ re-
parait. A 23 ans elle fait une fausse couche de deux mois et demi, imm§-
diatement suivie d'un rbumatisme articulaire aigu de trois ou quatre
mois. Les rechutes ont 6t6 fr6quentes. A 25 ans, grossesse normale ; Ten-
fant vit encore. Jusqu*^ 32 ans, sa sant6 est bonne. A 32 ans, r6apparition
de recz6ma de I'enfance, grossesse et rhumatisme d6s le d^but avec pal-
pitations. Elle restait assise pendant la nuit sur son lit. Pas de peries, pas
4'h6moptysie. L'enfant est venu a terme. Elle n'a jamais eu d'oed^me des
jambes, mais les palpitations ont persist6 depuis cette 6poque.

En d6cembre dernier elle a eu un nouveau rhumatisme tr^s-fort. Depuis
un mois elle a une perte, calm6e aujourd'hui. Aucun feddme. Premier clt-
quement tr6s-fort, parchemin6. D6doublement du second claquement tr^
net. D6roulement au second temps k la pointe. Souffle au second temps a
la base.



Digitized by VjOOQ IC



INFLUENCE DES MALADIES bl] CffUR SUR LA MENSTRUATION, ETC. 669

Insuffisance et rHrdcissement mitral, — Insuffisance aortique. — R6gUs a
20 ans. — Maladie de cwur, — 3 enfants, — La femme exists encore sept ans
aprds sa derniere grossesse,

Martin, 34 ans ans, 15, Sainte-Madeleine, Charit6. 21 mars 1865.

R6gl6e a 20 ans. Rhumatismes et 6rysip61e vers cette 6poque. A 22 ans
^ la suite d'un refroidissement, elle a una suppression de regies pendant
quatre moiset de Tced^me desjambes. Premier enfant i 26 ans. Deuxi6me
enfant k 30 ans. Les premieres palpitations ne datent quedel'AgedeSSans.
Troisidme enfant k 36 ans. Pendant la grossesse les jambes n'enflent pas,
mais la malade reste assise pendant la nuit. L'enfant meurt h, deux mois.

RStrdcissement mitral et insuffisance aortique, — Scarlatine. — Gene de la

respiration et palpitations dbs Venfance, — Mai r^glie, — Deux grossesses.

Hemoptysies. — Elat passable dix ans nprcs sa derniere grossesse,

Loiseau, 33 ans, couturi6re, salle Saint-Antoine, 5, H6tcl-Dieu. 22 sep-
tembre 1871.

A 3 dns, scarlatine tr^s-forte. Elle a toujours eu de la diificult^ pour
courir et ne pouvait pas danser : les battements du cocur datent de son en-
fance. Elle est r6gl6e ki\ ans, jamais bien. A 21 ans, elle a un premier
enfant (qui vit encore). A partir de ce moment commencent la difficulty
pour monter, les syncopes etles h6moptysies. A 23 ans, second enfant; elle
est moins malade que pour sa premiere grossesse, et cependant elle a de
ra3d6me de la figure, des mains et des pieds ; I'enflure disparatt aprds Tac-
couchement. Les 6touffements n'apparaissent que six ans plus tard et vont
toujours augmentant. La cyanose qui du reste est moder6e date de deux
ans. Quind la malade perd connaissance elle deviant toute noire. Elle n'a
pas d'ojddme : elle se 16ve.

Rhumatisme articulaire aigu, ^ Fausses couches frdquentes, ^^ Rctr^cissement
mitral non fix6 comme date, — (Edhmc a la derniere couche. — Exists dix^
sept ans aprhs celle-ci.

Tardivel, 57 ans, couturi^re, n^e h Vannes, veuve, entr6e le 15 sep-
tembre 1874, 23, salle Sainte-Anne, H6tel-Dieu.

' R6gl6e k l8ans,roguli6remcnt ec tr^s-peu, jusqu'a 30 ans. Peu d'6pistaxis.
A 23 ans, premier rhumatisme ; alit^e quatre mois. Mari6e k 24 ans. Pre-
miere grossesse, sans accident, k 24 ans; fille , k terme; morte k 1 an.
Deuxi^me grossesse : deux jumeaux venus a 7 mois, morts Tun en nais-
aantjTautre k buit jours. Lad61ivrance estaccompang6e d*une pcrte aCTreuse.
Troisi^me grossesse, assez bonne; une fiUe k terme qui vit encore. Pas de
perte. Quatri6me grossesse : gargon venu k cinq mois, pertes considerables
pendant les quatre mois de grossesse. Le m6decin ne voulait pas croire
qu'elle fdt enceinte.' CinquiSme grossesse : une fille k terme qui vit encore.
Sixi^rae grossesse : un gar^on ^ quatre ou cinq mois. Perte affreuse en ac-
couchant. Septi6me grossesse : une fille k terme qui av6cu 2 ans; pas de
perte. Huitieme grossesse : une fille a terme qui a v6cu un an. Pas de



Digitized by



Google



670 MEMOIRES ORIGINAUX.

perte. Neuvi^me grossesse : un gargon k cinq ou six mois ; perle j^norme.
Dixi^me grossesse : un gargon ^terme qui vit encore. La ferame avail Jalors
40 ans. Pour cette seule grossesse elle aeu lesjambes et les cuisses cntlees,
I'OBd^me a di paru apr^s raccouchemcnt.

Vers 42 ans, nouveau rhumatisme : aliteesix semaines ou deux mois. Les
palpitations datent de I'Age de 50 ans, plus fortes depuis deux ans.

Pas de perte i la menopause; les douleurs ont ete seulement plus vives.

L'cedtoe s'est montr6 de nouveau depuis quinze jours. Pouls k 84, un peu
in6gal et irr6gulier. Roulement au second temps, second claquemenl Ir^s-
fort. Malade pdle. Jambes peu 0Dd6matiee8 k cause de IVitement.

Bemarque, — A quelle epoque pouvons-nous faire remonter Texis-
tence de la lesion cardiaque que nous constatons lopsque la malade a
d^j^ 57 ans? Les palpitations paraissent dater seulement de 7 ans :
mais pendant la dixieme grossesse, on remarque ddji roeddme des
jambes ; plusieurs grossesses ne vont pasjusqu'^ terme et sontaccom-
pagn^es de pertes considerables; pour Tune d'elles m^me, 1 hemor-
rhagic ayant persiste pendant les cinq premiers mois, le medecin ne
put croire que cette femme fvit enceinte. Enfin le premier rhumatisme
se montre k 23 ans, c'est-k-dire, un an avant la premiere grossesse,
dure quatre mois et produit bien probablement la lesion du coeur.

Cette femme supporle dix grossesses et ddpasse n6anmoins I'^ge de
57 ans; les fausses couches sont nombreuses.

Retrecisiement mitral, — Apliasie. — Palpitations a 20 aiis. — Mariee d i3. —
* 4 enfants dont 2 vivent.

Jehan, 40 ans, coutur^re, 5, Sainte-Madcleine. 27 ftH'rier 1866.

R6gl6e k 15 ans et toujours malade avant de se marier, elle reseent vers
rage de 20 ans les premidres palpitations qui ne I'ont jamais quiifcfee.
A 23 ans elle se marie et a 4 enfants. A 39 ans elle reste sans connaissance
pendant cinq jours, elle conserve de Taphasie et de la paralysie du o6t6
droit.

Ce serait done une grande erreur que de croire que toute femme
atteinte de maladie coeur, devenant enceinte, soit menac^e de mort
prochaine.

La maladie du moins est-elle aggravee?

N'ayant vu un certain nombre des malades que plus ou moins Jong-
temps apr5s leur accouchement, il nous est difOcile de faire une re-
ponse bien nette. Toutefois on est dtonn^ de voir djes femmes que Ton
juge frappdes mortellement revenir kxine santd presque complete, d'en
voir m^me qui se doutent k peine qu'elles portent une grave maladie
du coeur et peuvent travailler et allaiter leurs enfants, et devenir en-



Digitized by VjOOQ IC



INFLUENCE DES MALADIES DU CCEUR SUR LA MEXSTHUATION, ETC. 671

ceintes tandis qu'elles nojirrissent. Quelques-unes ne sont pas oed^-
matiees.

Monot peut travailler jusqu'^ six inois de grossesse ; lesjambes
sont ^ peine oed^mati^es ai/ moment de Taccouchement.

Pinseau, malgre une lesion grave deTartere pulmonaire qui lacya-
nose au moment otinous la voyons, ditn' avoir pas observe cette teinte
Ibnc^e pendant ses grossesses, mais les jambes etaient tr6s-enfl^es.

Bonenfant n'a rien eu de remarquable pendant ses grossesses; les
jambes mSmes n'etaient pas oedematides.

Thirion que* nous observons pendant quatre grossesses n'a pas le
moindre ext^rieur des maladies du cobup ; c'est un des cas les plus
remarquables que nous ayons vus.

Insuffisance et rHr6cissement mitral, — Insuf/isance aortique, — 4 grossesses
prdc^dees de Usion grave du cwur, — Pas d'accidents graves. — Hemoptysies.

Thirion, 29 ans, domestique, 33, salle Saint-Antoine, H6tel-Dieu.
20 mars 4866.

A 26 ans elle rests trois mois k Saint-Antoine pour un rbume et un 6ry-
sip61e; elle ne se remet pas etest oblig6e de passer huit mois dansun asile
a cause desa faiblesse. II y a trois mois ^la suite d'une vive contrariety, elle
est prise d'^touffement etde palpitations, mais elle peut encore monterdeux
seaux d'eau. Elle est enceinte de sept mois. Elle a les sigoes st6thosco-
piques d'un r6tr6cissement mitral et d'une insufQsance aortique, mais au-
cun autre symptflme, pas le moindre ccd6mc.

Elle sort le 22 avril 1863, je ne sais pas oCi elle va accoucher.

Elle rentre a rH6tel-Dieu le 20 octobrc 1865.

Son accouchement a 6t6 naturel. L'enfant est mort de convulsions k
3 mois et demi.

Elle a eu un second enfant, puis un troisi^me il y a six mois.

Pendant cette troisi^me grossesse, s*est manifest6e une pleur6sieidroite,
elle acrach6 beaucoup de sang. Les jambes n'6taient pas ced6mati6es; les
palpitations ont 6t6 mod6r6es.

Derni^rement elle a eu encore une h6moptysie; mais elle a assez de lait
pour nourrir son enfant ftg6 de 6 mois. L'6tat est k peu pr6s le mSme qu'il
y a deux ans; pas le moindre oed^me, bien qu'elle marche beaucoup ; et ce-
pendant d6j^ elle commence une quatri^me grossesse.

Le 17 Janvier 1866, elje rentre k rH6tel-Dieu, enceinte de trois mois, sort
le 22, puis rentre le 31 pour sortir le 2 f^vrier, toujours dans le m^me 6tat.
Je ne la revois plus.

Insuffisance et rctricissemcnt mitral, — Enceinte de cinq mois, — Pasd^wdeme.

P6rin, 24 ans, employ6e de commerce, entr6e le 18 aoiit, salle Sainte-
Madeleine, 8, Gharit6.

Elle p^rait n'avoir paseu d'autre maladie qu'une rougeole k 5 ans. R6gI6e



Digitized by VjOOQ IC



672 MEMOIRES ORIGINAUX*

k i3ans, elle ne Ta jamais 6t6 bien, sans avoir ni pertes ni 6pistaxis. Le»
palpitations et la difficult^ pour montcr datant d*un an. Depuis sept mois
elle se plaint d'une douleur de la hanche droite. Au d^but de sa grossesse
elle a eu des vomissements abondants; celle-ci remonte k cinq mois. De-
puis deux ou trois mois, elle est tr6s-pAle etn*a eu^ni oeddme des jambes,
ni 6pistaxis, ni h^moptysie.

Le 2(j. J'entends un souffle au premier temps et un roulement au second
temps. L'auscultationseule,pratiqu6eavec soin,peut indiquer la 16sion di*
coDur.

Le 30. Meme etat. Cependant la malade so plaint de quelques douleurss
de ventre.

27septembre. PAlcur. La malade se plaint beaucoup des reins. Souffle au
premier temps tr6s-fort. Bruit anormal du second temps doutcux.

Ifisuf/isance et Hirecissonenl mitral. Rhumatisme a^tkulaireaigu. Palpitations.
Enceinte de six mois; pas d'cddhne^ orthopnee, lUmoptysie.

Soulois, 18 ans, coutur:6re, 3 avril 1872.

Rhumatisme articulaire aigu a 13 ans. R6gl^e ^ 14 ans. Les palpitations
datent de cette 6poque et devienncnt de plus en plus fortes. Plus tard, se-
cond rhumatisme articulaire et 6rysip61e. Aujourd'hui elle est enceinte de
six mois ; p^le, 6tendue le jour, elle est obligee de rester assise pendant ia
nuit. Elle a encore eu une h^moptysie il y a un mois. Les jambcs ne sont
pas a?d6mali6es.

Insuffisance et rHrecissement mitral, anMlation, syncopes et ^pistaxis depuis
Venfance. Scarlatine, Varioie, iO grossesses^ dont une g&mellaire, M^lrorrhagies
Pas d'wd^m e pendant les grossesses.

Gourio, 51 ans, couturi^re, entre le8, salle Sainte-Martbe (Ghanl6), Ic
24 aoat 1868.

feant jeune, elle a des 6pislaxis tr6s-abondantes, de ressoufflemenl et
des pertes de conriaissance, et est atteinte successivement par la rougeole,
la scarlatine, la varioie et la iidvre typhoide. Les regies apparaissent h
15 ans et restent normales jusqu'i 47 ans. Elle a son premier enfant ^
24 ans, el est prise ^ 25 d'6rysip61e et de m6trorrhagies graves qui durent
six mois. A 36 ans, elle accouche de son dernier enfant. Elle me dit a'avoir
jamais eu les jambes enfl6es pendant aucunede ses dix grossesses.

Rhumatisme articulaire aigu. Palpitations, Pertes, H^moptysies. 3 en fonts morls
de trbS'honne lieure. Pas d'accidents gSnCraux des maladies du caui\

Grosjean, 25 ans, couturi^re, marine, entre le 22 juillet 1873 salle Saint-
Vincent, n'^ 1, Charite. Je la vois le 13 aoiitl873.

Elle est r6gl6e ^15 ans, mal : elle reste trois el six mois sans rien voir.
Les regies sonl tr^s-abondantes. Les palpitations paraissent d6s Tige dc
li> ans. Elle se marie k\% ans. Dix mois apr6s son mariage, elle a un pre-
mier rhumatisme qui dure deux ans, accompagn^ de fortes palpitations. A
49 anset demi, elle a un premier enfant qui nalt h huit mois et ne'vt que



Digitized by VjOOQ IC



INFLUENCE DES MALADIES DU C(EUR SUR LA MENSTRUATION, ETC. 673

trois semaines. A 23 ans, elle a un second enfant h terme qui vit huit
jours. Elle n'a pas d'crd^ine des jambes. A !24 ans, second rhumatisme de
quinzc jours. 11 y a trois mois, elle accouche k terme d'un enfant qui vit
trois semaines. Avant d*accoucher, elle a eu des vomissements de sang,
surtout pendant huit jours, mais pas d*0Dd6me des jambes ; jamais d'6pis-
taxis. Huit jours avant d'accoucber, elle ne pouvait plus marcher. Au mo-
ment de la d^livrance, perte abondante. Pendant ses grossesses, elle a tou-
jours eu des h6moptysies abondantes et des vomissements continuels. Rien
d'extraordinaire n*a signals Taccouchement. Ce mois-ci, elle a eu trois fois
se? regies, tr^s-abondamment.

Les mains sont d6form6es depuis cinq ans d6ji. Elle porte des cicatrices
de scrofule, Le pouls est k 64, r^gulier, vibrant. On n'observe pas les
signes g6n6raux des maladies du coeur; on note une insuffisance mitrale,
une insuffisance aortique, et peut-6tre un peu de r6tr6ci3sement.

Lemaire n'a pas eu les jambes endues pendant ses grossesses, mais
elle a 6prouv6 des palpitations, des ^tourdissements et de T^touffe-
, ment.

Raquillet, Poulet, Martin disent n'avoir pas eu d*oed5me des
jambes.

Pialat, malgr6 sa cyanose, semble n'avoir 6prouv6 aucune g6ne
pendant ses grossesses.

Nous ne pr^tendons pas que toutes les femmes aient 6t6 aussi favo-
risees.

h' accouchement a-t-il prdsent^ quelque cbose de particulier?

Cbez M'"*' B,.. il n'a pas eu lieu, non plus que chez la femrae obser-
vee par Em. Dubois,

Chez Guillemot, M. Campbell a pratiqud avec succ^s rop^nition
c6sarienne.

Pour la femme dont Ramsbotham a fait Tautopsie, le travail avait
^t6 facile et prompt.

La femme Baker 6tait accouche en six heures ; la fille Monot ega-
lement en six heures,* en perdant peu de sang.

Pinseau dit avoir eu des accouchements faciles.

Toussaint est accouch^e en une heure et demie h la Clinique, la de-
livrance a 616 naturelle. M. Je docteur Bailly me dit avoir ^t^ frapp6
de la promptitude de Taccouchement (deux heures), chez une dame
atteinte de maladie du coeur depuis longtemps, enceinte pour la pre-
miere fois aprds dix ann^es de menage, mais ne pr^sentant aucun des
signes deTasystolie; elle n'a pas eu de perte. II y aurait done chez elle
une st^rilit6 relative.

Archivet de Tocologie. — novbmbhk ^875. -43



Digitized by



Google



674 MEMOIRES ORIGINAUX.

Thirion a eu des accouchements naturels.

Chez Curteley, accouche h i'Hdtel-Dieu, on n'a rien observe de
particulier.

Ruffier a une h^morrhagie ^ sa derni^re couche.

Chez Nemmen, Penfant s'est pr^ent6 par le si^ge : peut-6tre est-il
venu avant terme?

Deux lemmes meurent en accouchant.

Peut-^lre devons-nous rapporter aux efforts de la parturition la
lesion sp^ciale que nous trouvons dans le cas suivant? Mais la malade
6tant morte quinze mois apr^s son accouchement, nous devons rester
dans le doute.

Imuf finance et rMricissement mitral {Dichirure de la mitrale.) — Etouffenunt
et palpitations. — Accouchement d, 7 moU il^observ^parnotis. — JMchirun
de la mitrale? — (Edbnu, — Pleuresie. — Bechute. — Mort, 15 mois aprh
V accouchement.

Monot, 21 ans, cartonniftre, entre le 24 aotit 1857, salle Sainte-Madcleine,
l5, meurt le 19 Janvier 185)9.

D^s Tdge de neuf ans, elle se plaint d'^toufifements et de palpitations, et
voil apparaitre ses premieres regies k 15 ans; celles-ci sent r6guli6res jus-
qu'ii 18 ans. Elle est 8oign6e par Aran et par Gendrin k la Piti6, pour une
maladie de ccDur et devicnt enceinte en f6vrier 1857 ; nous la voyons grosse
de 6 mois : elle est plus malade depuis le d6but; les jambes sont enfl6es de-
puis 2 mois. Elle a travaill6 jusqu'i present.

A Tentr^e, le pouls est petit k 120. Respiration & 30. Temperature SI**.
Taille, 1 m^tre 40.

On entend k la pointe un souffle sec, prolong6, que parfois on est tent^
de jugerchlorotique, tant la malade est pAle et ch6tive. A peine deroedtoe.

16 octobre. Quelques douleurs apparaissent, qui deviennent plus vivesle
17 ^ o heures du matin. A 10 heures, la dilatation est complete, on sent la
fontanelle ant^rieure h. droite, position transversale ; on entend les cla-
quements k gauche. Elle accouche 4 11 heures du matin 1 mois ou i mois
1/2 avant terme. Elle perd peu de sang.

Soir. PAleur. C6phalalgie. Urine un peu albumineuse.

18. OEdftme de la figure. Paleur. Un peu d^albumine. Peu de sang dans
ics lochies.

19. Pas de tumefaction des seins. Un peu de matite en arri6re ^ droite.

22. Essoufflement. Pas de sommeil depuis raccoucheoient.

23. Pouls k 108. Souffle d'expiration.

3 novembre. Pouls 84, r^gulier. Pas d'oedtoe. Matit6 en arri^re k droite.
CcTur toujours tr^s-gros, mesurant 15 centimetres depuis le troisidme es-
pacc gauche centre le sternum jusqu'i la pointe. Triple bruit k la pointe et
sous le sternum. Le premier claquement est toujours fortenient frtpp*;



Digitized by VjOOQ IC



INFLUENCE DES MALADIES DU C<EUR SUR LA MENSTRUATION, ETC. 675

coup de rftpe k la pointe, pas de groadexaent au second temps. Peu de pal-
pitations. Pas d*anh61ation . Elle se 16ve.

ii novembre. Grondement au second temps. Pas d'enflure desjambes.
Sortie.

30 d6cembre i>i58. Una seule apparition de regies 6 semaines apr^s Tac-
couchement. PAleur, pas de cyanose, l^vres rouges. Dyspn6e extreme. Pouls
h ii4, r6gulier. Resp. 36.

Nous trouvons k Tautopsie una lesion toute particuli^re de la mi-
trale. Une des cordes tendineuses scSpare en deux Torifice, comme si
un trou se fdt fait dans la valvule en dehors du point d'attache d'une
corde.

A quel moment ceLte dechirure s'esl-elle produite?

On pourrait supposer que c*est au moment de Taccouchement. En-
core n'est-il pas certain que ce soit une dechirure.

Les suites de couches sont importanies h ^tudier, puisque, comme
nous I'avons montr^, la mort peut frapper la femme quelques heures,
quelques jours apr^s la delivrance. L'accouch^e est expose, comme
toute autre, aux lesions de I'^tat puerperal; mais ce qui surprend,
c'est que des oedemes^ des 4panchements qui n'existaient pas pendant la
//rvssesse surviennent lorsque la circulation paralt devoir 6tre plus fa-
cile, la femme ^tani delivree,

Monot s'infiltre et pr^sente des epanchements dans les pl5vres, seu-
lementapres la ddlivrance,

Chez Curteley, les accidents n'apparaissent qu'apr^s I'accouchement.

Chez Lemaire, les jambes n'enflent qu'aprfes Taccouchement; et
quatre mois plus tard, tandis qu'elle donne le sein h, son enfant, une
-embolic la frappe de paralysie.

Pour Raquillet, c'est apr^s une fausse-couche que les jambes enflent,
qa'ilseproduit de Tictere etdeJ'ascite; puis tout disparait quatre mois
apr6s, excepts, bien entendu, la Ifeion cardiaque.

Poulet. L'ced^mc ne se montre que deux mois apres Taccouche-
ment.

Insufpsance et rdtr^cissement mitral. — Insuffisance de la triscupide. — In-
suffisance aortique, Anhclation dhs Venfance. — Fluxion depoitrine a 3 nwis
de grossesse. — ^4 5 nwis on constate une Usion du cceur grave, organisSc, —
Accouchement a 7 mois. — Accidents consicutifs. — Retahlisseinent.

Curteley^ 25 ans, n6e k Mailly (Cfite-d'Or), c61ibataire, entre Ic 1°' sep-
tembre 1871 k FHatel-Dieu, salle Saint-Roch, 12.

Elle est bien r6gl6e depuis TAge de 12 ans. D6s son enfance elle ne peut
pas courir eta la respiration courte. A 17 ansunelidvre muqueuse la tienl



Digitized by VjOOQ IC



676 MEMOIRES ORIGINAUX.

au lit 2 mois. II y a 6 semaines, 6tant enceinte de 3 mois 1/2, elle a une
fluxion de poitrine avec douleur le long du sternum et touxsans crachats; et
les palpitations qui existaient d6j^ augmentent beaucoup. Jamais elle n'a eu
de douleurs dans les jointures; les jarabes n'ont jamais 6t6 enfl6es. Elle est
enceinte de 5 mois quand nous la voyons.

La peau est tine, 16gerement brune, tr6s-peu violette, le pouls est k 108.
r6gulier, 6gal, vibrant. Double souffle intermittent crural. Pouls veineux.
A la pointe souffle 6norme, rude, au premier temps, suivi d'un roulement
au second temps. Au niveau de rorilice aortique , souffle au second temps.
En bas du sternum, souffle tr6s-fort au premier temps. La maladeest 6ten-
due dans son lit.

Le 25 octobrc. Pouls k 84, r^gulier, assez d6velopp6. Partout on en tend un
souffle avec une forme un pen diff^rente suivant les endroits, en jet de va-
peur ou en arrachement, h la pointe etle long du sternum. On note le d^dou-
blement du second claquement. Pas de double souffle crural. On entend
tr6s bien les claquements du coeur foetal.

La femme accouche k sept mois, le 29 octobre d'un enfant mort.

4 novembre. Pouls h iOO. Elle est p&le, tr6s-oppress6e ; 6panchement dans
les deux pldvres. Le ventre est gros et douloureux. Le jambes sont cedema-
ti^es.

Le 9. Plaques nombreuses d'herpds aux l^vres. La poitrine va mieux.
mais de nouveaux accidents se sont manifestos du c6t6 du ventre.

Le ^i3. Elle va beaucoup mieux. Le pouls est r6gulier. Les jambes sonl
tout a fait d6senfl6es. L'abc^s du ventre est gu6ri.

10 d6cembre. Aucune cyanose. Aucun ocd^me. Les bruits anormaux scm-
blent se passer autant k droite qu'i gauche.

Le 22. La malade commence k se lever.

26 Janvier 1872. La malade est lev6e, se trouve bien, mais ne pense pas
encore k quitter ThOpital, Elle a la face pale etles mains bleues. Le pouls
est r6gulier, developpe. Le cou pr6sente ?.es m6mes battements veineux. Le
bruit que Ton entend au cceur est circulaire, lesdifl'erentsOlOmentsse rcjoi-
gnent; il me parait au moins aussi prononc6 au niveau du sternum qu'k
♦gauche. Au premier temps c'est un souffle pr6systolique et systolique, suivi
d'un second claquement d6doubl6; mais il devient difficile de s6parer le
second temps du premier, il n'y a pas de temps d'arrfit, pas de silence. Je
penserais ^ un double rOtrccissement auriculo-ventriculaire gauche et droit.
Peu de son en arri6rc a droite, avec afl*aissement do la poitrine et retraction
par adh6rence dcs pl6vres.

Enjuillet 1872, huitmois apr^s I'accouchement, la m6re dela salle Saint-
Bernard me dit avoir revu cette femme, qui arepris ses occupations de sous-
maitresse sans en paraitre fatiguee.

Remarque, — Cette fomme ne pr^sente comme antdc^dent qu'une
fievre typhoide, mais elle dit que des son enfance elle lie pouvait pas
courir, elle avait la respiration courte. A trois mois et demi de gros-
sesse, elle a une fluxion de poitrine, avec toux sans crachats et dou-



Digitized by VjOOQ IC



INFLUENCE DES MALADIES DU CCEUR SUR LA MENSTRUATION, ETC. G77

leur le long du sternum, une pleur^sie. Nous la voyons enceinte de
cinq mois; les palpitations ont beaucoup augments depuis un mois.
Elle a un retr^cissement mitral et une insuffisance aortique ; depuis
quelle ^poque? Nous ne saurions le dire; mais nous pensons qu'une
pareille lesion ne s'organise pas en six semaines et devait pr^c^der la
fluxion de poitrine.Quoi qu'il en^soit, la grossesse se trouve en presence
d'une maladie grave du coeur. La malade accouche h sept mois d'un
enfant mort. Des accidents graves se manifestent du c6i6 de la poitrine
et du ventre, et la malade sort trois ou quatre mois apr^s son accou-



Online LibraryWilliam H. (William Henry) PowellArchives de gynécologie et de tocologie. ... . Première annéetome XXIII, [1874-1896] → online text (page 72 of 82)