William H. (William Henry) Powell.

Archives de gynécologie et de tocologie. ... . Première annéetome XXIII, [1874-1896] online

. (page 82 of 82)
Online LibraryWilliam H. (William Henry) PowellArchives de gynécologie et de tocologie. ... . Première annéetome XXIII, [1874-1896] → online text (page 82 of 82)
Font size
QR-code for this ebook


minales. En la decollant de ses attaches, et en la rabattant de dedans en de-
hors, on decouvre deux masses rougeAtres : Tune pulpeuse et homogene,
du volume d'une grosse noisette, situee a la partie superieure : c'est le
rein ; I'autre contournee sur clle-meme et dessinant des anses multiples :
c'cst rintestin.

Le rein n'offre pas I'aspect et la forme qu'il aura plus tard ; — c'est un
corps bosseie, marronne, qui, au premier abord, ressemble beaucoup au
foie, dontil a la couleur; il est egalement situe au-dessus de Tintestin, ce
qui complete Tanalogic exterieure. — Mais i'examen roicroscopique y fait
reconnaitre des tubuli qui appartiennent manifestement au parenchyme
r6nal. D'oilleurs, ce rein unique est applique centre la piece osseuse qui
rcpresente la colonne vertebrale lombo-sacree, et il est s6par6 de Tintestin
par une lame fibreuse parfaitement delimitee. Nulle part, il n*a ete possible
de retrouver la trace d'un corps de Wollf, non plus que d'un uretere.

Vintestinse compose de quelques anses bien conformees, pelotonn6es sur
elles-memes, et pr6sentant, deroulees, une longueur de 6^ 7 centimetres. —
Ces anses sont fixees aux parties profondes par une sorte de mesentere, sur
lequel se dessinent des vaisseaux et peut-etre des nerfs ; elles sont tapis*
sees par une sereuse peritoneaie. On ne distingue pas d'estomac; il n'y a
aucune ligne de demarcation entre ce qui serait le gros intestin et rintestin
greie, sauf une anse un peu plus renflee que les aulres ; toutes sont ideal!-



Digitized by VjOOQ IC



-lEVUE DES SOCIETES SAVANTES. 757

ques. Vers la portion externe et ant6rieure de la loge abdominale, on les
voit brusquement s^engager dans un conduit fibreux, et on les retrouve au
point d'implantation du cordon ombilical, oil elles forment une sorte d'am-
poule bossel6e k la base de rombilic.

Tels sont les seuls organes dont nous ayons pu constater la presence par
une dissection attentive. Nous avons recherch6 avec le plus grand soin s'il
n*existait pos quelque vestige de Pappareil h6patique. Nous n'avonstrouv6
aucun bourgeon capable d'etre assimil6 au foie ; il n*y a pas trace non plus
de v6sicule biliaire ni de pancr6as ; le tube digestif est r6duit k quelques
anses intestinales. L'appareil gSnito-urinaire est nonmoins imparfait ; car,
s'il existe un rein assez d6velopp6, il est unique et ne se continue pas avec
un uretSre ni avec une vessie. On ne distingue point d'ouraque, ni de pore
g6nital, ni de cloaque. II semble, d'ailleurs, que le d6veloppement du rein
se soit fait d'une fagon tout k fait ind6pendante de celui de Tintestin, car
les deux organes sont situ6s dans deux loges absolument s6par6es.

En fin, le systhme nerveux^ dont le d6veloppement est si pr6coce d'habitude,
paralt faire ici compl^tement d6f§iut. Non-seulement il n'y a pasde vestige
d'enc6phale nid'organes des sens, mais la raoelle elle-m6me estabsente.
Quant au systhme circulatoire, s'il existe, il est tout k fait rudimentaire. Le
cordon ombilical renferme une art^re ombilicale, mais il nous a 6t6 impos-
sible de rinjecter, et, par suite, nous ne saurions donner aucun detail sur
la distribution des vaisseaux dans le foie et dans Tintestin, Tout ce que Ton
pent affirmer, c'est que Torgane central de la circulation, le cceur, manque,
ainsj que les grosses art^res; les seules que Ton apergoive sont celles qui
rampent k la surface de Tintestin.

II 6tait int6ressant de rechercher s'il y avait quelques tracts du systeme
musculaire. Ceci paraissait d'autant plus probable, que le d6veloppemcnt
du squelette du membre inf6rieur permettait de supposer une organisation
parallMe des muscles ; mais, sur ce point encore, les pr6vi8ions n'ont pas
6t6 justifi6es. Nulle part, on efTet, il n*existe de masses charnues mnsculai-
res bien determin^es ; si le microscope fait voir quelques trousseaux de
fibres strides, perdues dans une gangue cellulaire, ce n'est \k, pour ainsi
dire, qu'un accident. Par contre, la portion tendineuse des muscles est re-
lativement fort d6velopp6e; ainsi, on reconnalt parfaitement le tendon
d'Achille, ceux des peroniers lat6raux, des jambiers ant6rieur et post6rieur,
ainsi que les muscles de la patte d'oie, mais les fibres charnues qui do-
vraient faire suite k ces faisceaux tendineux font d6faut.

Nous n'avons retrouv6 aucune trace de ganglions lymphatiques ni d'or-
ganes lymphoides; la rate n'existe pas.

Ainsi, en r6suin6, voici un foetus chez lequel manquent, en appa-
rence, la t^te et les organes des sens, mais qui pr6sente exWrieure-
ment des moignons indiquant I'existence des deux membres sup6-
rieurs et du membre infdrieur gauche. Or, la dissection montre que
Tarrfit de d^veloppement est encore plus considerable, puisque ni la tSle
ni la plus grande partie de la colonne vert^brale, ni le thorax, ni les



Digitized by VjOOQ IC



758 REVUE DES SOClfiTES SAVANTES.

membres sup6rieurs ne sont repr^sent^s par le plus 16ger vestige d*or-
ganisation. Par centre, certaines parties qui semblaient rudimentaires
et cqmme h peine ^bauch^es, sont arriv^es h un degrd de developpe-
ment relativement considerable, puisqu'il existe du tissu osseux, des
articulations completes, des ligaments, des tendons, et mfimes des ru-
diments de fibres musculaires. 11 y a done \h une anomalie consid^ra*
ble, dont on ne pourrait se douter h la simple inspection de la confi-
guration ext^rieure. En r^alit^, ce foetus se reduit ^ un unique mem-
bre inKrieur complet et h quelques fragments des vert^bres sacr^es
ou lombaires. Quant aux viscferes, seuls le rein et Tintestin ont aubi
une Evolution assez avanc^o; les autres, le coBur, le foie, les organes
des sens, Pencdphale, la moelle, Tappareil gdnital n'existent plus.

Le foetus monstrueux que nous venous de decrire est done un ace-
phalim dans toute la force du terme, puisque non-seulement la t6te,
mais le thorax fait 6nti5rement defaut. Ccci est d'autant plus int6res-
sant h constater, que Ton a d^crit des monstres tr6s-analogues, au
point de vue de la comformation extdrieure, et qui difKraient, en n^a-
lite, essentiellement de celui-ci. Ainsi, par exemple, le foetus dont
MM. Gervais et D^sormeaux ont donn^ Thistoire (}fem. de P Academic
des sciences de Montpellier, I860;, se prdsentait aveo des caracleres
identiques au premier abord ; il suffit pour s'en convaincre, de com-
parer la figifre que ces savants ont annexe k leur memoire, avec celle
que nous donnons h la fin de cette note. G'est presque exactement la
m6me configuration, sauf que Tombilic chez le foetus de M. Gervais,
est plac6 un peu plus has, et que les' moignons qui repr^senlent les
membres sup^rieurs font defaut. Or, Tautopsie a montre que dans ce
ffBtus, en apparence ac^phalien, presque amorphe, il existait un com-
mencement d*organisation r^guli^re du crAne, de la colonne vert^-
brale et dt^s membres sup^rieurs ; on y trouveaussi les vestiges d'une
cavite buccale et d'un appareil genital. Aucontraire^ dans le cas actuel,
tout cela manque, mais, par contre, les membres inf^rieurs sont beau-
coup plus developpes, ainsi que le rein et Fintestin. On le voit done
avec une apparence presque identique, ces deux types diiierent radi-
calcment : dans Tun, Tarr^t de developpement porte surtout sur le
capuchon caudal, dans Tautre, sur le capuchon c6phalique; do \h,
pour le premier, predominance du cephalothorax ; pour le second, ab-
sence complete de cette partie du corps. Dans les deux cas, les tegu-
ments recouvrent d'une maniere ^ peu pr^s analogue ces rudiments
d'organisation, mais il y a pourtant un caractdre dilferentiel, qui,



Digitized by VjOOQ IC



UEVUE DES SOCIETES SAVANTES. 750

dans I'esp^ce, semi)le avoir uno grande valeur ; c'est que Tombilic,
plaa'i versle tiers inferieur du corps dans^le foetus pseudocdphale de
MM. Gervais et D^sormeaux; est situ6 chez le n6treau niveau du tiers
supdrieur ; les deux autres tiers sent occup^s par Tunique membre in-
ferieur gauche.

Relalivement & la cause originelle de la monstruosit6 que nous ve-
nons de decrire, nous devons nous tenir sur la plus grande reserve.
Que I'arri^t de d^veloppement de Tembryon ait port6 dfes les premiers
jours de son Evolution, ce n*est pas douteux ; qu'il se relie h une devia-
tion primordiale des portions ant^rieures du blastoderme, du capu-
chon cdphalique, c'est encore Evident. Mais la difficult(5 commence
quand il s'agit de pr<§ciser!a nature de la Idsion qui a ainsi atteint le
fa?tus. M. Dareste nous a appris, parses belles recherches exp6rimen-
lales, qu'une adherence inflammatoire des membranes, un arr6t de
ddveloppement d'une partie de Tamnios, sufflsent pour provoquer des
unomalies, sinon exactement coftiparables, au moins du m6me genre
que culle qui nousoccupe. L'analogie nous porte ksupposer qu'ici des
causes semblablesont dd inlervenir, et il est possible que Tabsence ou
la disparition de certains cotyledons placentaires, ceux-1^ prdcisdment
ou s'inserait le cordon ombilical de I'embryon, ait ^16 pour beaucoup
dans Turret du developpement qu'ilasubi. II serait dgalement vrai-
semblable que Tapport du sang, venant k manquer ou ^se faire irr6-
gulierementpar une seule art5re ombilicale, la nutrition de certaines
parlies du corps eh eiit souffert, ce qui expliqueraitpeut-6tre le ddve-
loppement iimite de Tunique membre infdrieur gauche et Tatrophio
complete du membre droit correspondant. Mais, sur tous ces points,
nous devons nous en tenir aux hypotheses, Texamen de Tamnios et du
placenta n'ayant pas dte fait avec un soin suffisant.

M. HouEL. Ce fait est un des plus extraordinaires que je connaisse,
et je n'ai jamais rien vu de sembhble. Les monstres que Ton observe
ordinairement ressemblent tou jours plus ou moins h Tun de ceux qui
ont d6]h dte dccrits, et particuli^rement aux types qu'on trouve dans
Gi^otfroy Saint-Hilaire. Ici, au contraire, c'est quelque chose de tout
special : c est bien un acdphalien, puisqu'il n'y a point de t6te, mais
on ne retrouve point les caract^res des accphaliens.

M. GiRALD^s. Les monstres ne sont pas toujours le rdsultat de
causes identiques. La theorie de TarrSt de ddveloppement ne pent ex-
pliquer le plus grand nombre des cas, et je crois que la thdorie de
Montgomery est souvent beaucoup plus satisfaisante ; il est certain.



Digitized by VjOOQ IC



760 REVUE DES SOClfeTES SAVANTES.

par exemple, que beaucoup de fails atlribues h Parrot du d^veloppe-
• ment du capuchon c^phalique son t le fait de sections intra-ut^rines,
Le Jivpe de Geoffroy Saint-Hilaire est complfetement h refaire, car
rhistoire des monstruosit^s a 616 totalement modifl6e par les recher-
ches scientiflques modernes.

M. HouEL. II est bien certain que le livre de Geoffroy-Saint-Hilaire
n'est pas parfait, mais, si Ton se reporte k I'^poque oh il a 6t6 fait, on
ne pent encore s'empScher de Tadmirer. Tousles fails peuventrentrer
dans sa classification, et celui de M. Rendu est, jusqu'i present, le
seul que je n'aie pu y adapter. Dans ce fait, d'ailleurs, il est Evident
que la th6orie de Montgomery n'est nullement applicable. Lorsqu'il y
a eu une amputation intra-ut6rine, on trouve toujours la partie sec-
tionn6e ; en outre, on ne pent, de cette fagon, expliquer les anomalies
si nombreuses que pr6sente le tronc du monstre qui nous est pr6sent6.

M. GiraldAs. Je maintiensce que j'ai dit surTouvrage de Geoffroy-
Saint-Hilaire ; c'est un travail de compilation, qui apu 6tre tr^-utile,
mais qui, h Theure actuelle, est completement h refaire.



SOGIETE DE THERAPEUTIQtJB.

Da traitement de r^clampsie par le chloraL

M. Dujardin-Beaumetz rappelle que depuis quelque temps ce mode
de traitement fait le sujet de nombreuses communications. Un fail
qu'il vient d*observer montre que dans certains cas, malgr6 T^nergie
du traitement, T^clampsie r6siste h tous les effets de Tart. — II a 6t6
appel6 r6cemment prfes d'une jeune femme qui venait d'etre prise ^
deux heures du matin, au d6buL du travail , d'acces 6clamptiques ; deux
acc^s s'6taient d6ji produits avant son arriv6e. II administra imm6-
diatement 5 grammes de chloral dans de Teau 6dulcor6e de sirop de
groseilles; 5 autres grammes furent introduits en lavement. Mais ce
dernier ne fut pas garde, pendant Tadministralion de ces medicaments
une troisi6me crise se produisit. Le m6decin ordinaire de la malade,
le D' Campardon, arriva en ce moment, et il fut d4cid6 que M, Gue-
niot serait convoqu6 ^son tour ; de la consultation prise en commun,
il^r^sulta que Ton attendrait une dilatation un peu plus complete du
col pour pratiquer Taccouchement, et que le chloroforme serait ajoule
au chloral. Pendant deux heures les attaques cessferent, mais bient6l,
malgr6 la prolongation du sommeil anesth6sique par le chloroforme.






Digitized by VjOOQ IC



INDEX BIBLIOGRAPHIQUE. 761

elles reparurent avec une grande intensile ioutes les d«mi-heures ^
peu pr5s. M. Gueniot pratiqua alors une grande saignde, puis, a
huit heures, il fit une application de forceps qui e.mena un enfant
mort. Apr§s raccouchement on continua Jes inhalations de chloro-
forme et on injecta 5 grammes de chloral dilue dany I'eau sous la
peau ; malgrd lous ces moyens les aLtaques se maintinrent , et a
deux heures de Tapres-midi, douze heures apres le debut des acci-
dents, la malade succombait, maigrd le traitement energique employe.
(L'urine contenait de Talbumine.)

A propos de ce cas, M. Dujardin-Beaumetz fait observer qu'il n'est
pas toujours aussi facile qu'on le dit d'administrer le chloral aux
cclamptiques. Les contractions abdominales emp6chent compl^tement
i'introduction par lavement; par la bouche les morsures et le gonfle-
ment de la langue emp^chent aussi d'user de la voie slomacale, et cela
d*aulant plus que la solution chloralee legerement caustique determine
une douleur vive sur la langue meurlrie. II ne fa,ut pas hd?iter dansce
cas h employer les injections sous-cutanees de chloral au dixi^me; ces
injections determinent quelqueibis des abc^s, mais ces derniers ne sont
rien,si Ton songe aux grands avantagesque Ton pent tirer de Temploi
du chloral dans I'eclampsie.



INDEX BIBLIOGRAPHIQUE.



Contribution & la pratique des Accoucbements (etude Iheorique et
pratique sur une espdce peu connue de version pelvienne par manoeuvres internes
arms extraction, qu'on pourrait appcler la version simplkJ, par le D' Hottenier.
Adrien Delabaye, libraire editeur.

Delia Gravidanza £strauterina, memorla del dot'orc Guglielmo Romitti.
Tesa di ooncorsa. FirenzeJlSTS.)

De quelques modifications & introduire dans Tenseignement medi-
cal officiel et particuli^rement dans l^enseignement de la Faculty
de m^decine de Paris, par le D' AKrcd Hardy, professeur k la Faculte de
medecinc de Paris, Paris, 1873. In-8 de 16 pa^^es. 50 c.



Digitized by



Google



762



TADLE DES MATIERES.



TABLE DES MATIERES



Abc6s mammaires (moyen de

pr6venir les) 188

Abeille. . . 632

Acad6mie de m6decinc. 53 447

802, 617

Acad^mie des sciences 6i»2

— de Belgique... 292

Accouchement d'un foetus mon-
strueux 308

Accouchement g6me]laire 444

Accouchement pr6matur6 arti-
iiciel 625

Adh6renccs anormalcs du pla-
centa, par le D*" Gu6niot. 17, 76

Adhercnces contre nature du phi-
centa 35, 363

Allongement de la l^vre ont6-
rieurc du col 435

Am6norrh6e pseudo - memhra-
neuse 317

Anesth6sie appliqu6e k Tart des
accouchements 129

Anomalies du syst^mc denlaire
chez rhommc et les mammi-
f^res 385, 513

Anus iraporfor6 507

Ascite du foetus 188

Association frangaise pourl'avan-
cement des sciences 573

Avantages de raccouchement pr6-
matur6 artificieletdela version
sur le long forceps ct la crAnio-
tomie dans les cas de bassin
vici6 490, 5'.8

Avortemcnt 748

Bailly (Eclampsie) . 43, 86, 179, (103
Bassin (vice de conformation du)

41,177, 625
Bernutz. Retroversion de rut6rus

gravide 1

Blot 53,60, 124, 128, 129

Bough ACOURT 636

BOURNEVILLE ' 193

Bromure de potassium dan? I'c-

clampsie 627, 688

Brunton (John) 300 . 350

BuDiN 60,310, r>74

Calmeille c 124



Gazin , 641, 705

G^phalotribe fen6tr6 1 63

G6palotripsie 177

Ghampouillon 247

Charpentieb 435, 650

Gharrier 117

Ghloral dans Ti^clampsie. . . 690, 693
Gordon ombilical (Cutisatign du) 3-52

— (Traitement de la pro-

cidence du).., 301), ?S^

Graniotomie *, a1, 1|2

Gumming d'Edimbourg 617, C^Hi, 746

Depaul 65,284, 257, 3i4,

iOl, 50r», 723

Despres 59, 50S

D6tronc.ition 2 44

Developpementconcomitantd'une
grossessc intra- uterine ot
d'unc grossQsse extra-uterine. 184

Dilatation du col commc traite-
ment d'^s vomissemeiits in-
cocr.'ibles 566

DOLBEAU 122

DUBREUIL 60

DuMONTPAt.LlER 2Vi5

Di^viations ut^rincs (Traitement

des) 632

DUPLAY *9

DUPUY To.f

DuROziER 321. 577, G\o

Eclampt^io rCns d). 43, ID, 305,
307, 361, 062, 498, 627. 6S3,

685, 686, 690
Eclampsie (Legons sur 1'). . 95,

2(5, 282, 422, 540

— (Ti^mperaturv-' dan? V) 193
Elongation hyporiropiiique du

col do Tu terns 739

Embryotomie 244

Epaule fPn'sonlalion de 1').. .... 244

Evacuation par Taspiratour d'un

uterus gravide on retroversion 117

FlIXIKTTE. 494

Fistule v6sico-vaginale 48, 229

Forcops (Application du), 41,

il2, ^M

Forget 60,121, 127

FouR.VAisi: (Paul) 363



Digitized by



Google



TABLE DES MATlERES'.



763



Gallabd 119, 121, in, 1-23

Gillette 121,1^23, 158

Gils 368

GlHALDES 508

Grossesse extra-ut6rine. 65, llii,

1^4,-257,312,401, 563

Grossesse g^mellaire 439

Grossesse tri-g6mellaire 460

GuENioT. H9, 76, 1-27, i49, 164,

314, 33i, 509, 553

GUYENOT 317

GuYON .... 59

H^morrhagie enc6phalique chez

le nouveau-n6, parle D*" Parrot 9
H6morrhagie par insertion vi-

cieuse du placenta 496

n^morrhagies ut6rlnes occasion-

n6cs par un polype libreux. . . 444
H6morrhag ies cons6cuti ves M'ac-

couchement 636

HEaARD 0U7

Herrgott 336, 372

HiRTZ 435

llydroc6phalie 112, 574

Imporforation do I'ur^thre. 441, 568
— du col 698

Index bibliographique. 191, 256,

448, 512, 576

influence des maladies du cojur
sur la menstruation, la gros-
sesse et son produit : de Tac-
couchcmcnt ct de Tavortemcnt
provoqu6s 521,577,665

Insertion vicieuse du placenta.. 4^6

Kystes s6reux ovarigues (Sur
une variety particuh6re de)... 206

Kyste uniloculaire de Tovaire
pris pour une grossesse hyda-
tique 24i

Kyste de Tovaire comme cause
de dystocie 751

Laboulbene. . . , 247

Lambert 292

Langue (Morsure profonde de la

— dans un cas d'eclampsie). . 43
Lcttre du prof. Boucbacourt 703

— prof. Herrgott 384

— prof. Pajot 702

Lucas Championniere. 449, 509,

526, 594

LuNiER • 246

Ly mphntiques ut6rins et leur r61e
dansla pathologic ut6rino, 449,

556, 59'*



Mamelle des enfants nouveau-

n6s 379

Mamelle 8urnum6raira 51

Magitot 386, 313

Marchal 48

Marjolix 60

Martel 241, 244, 439 496

Maurin (Am6d6e) 56 J

Membranes de I'muf (Retention

des) 86

MESMBRB(P.)d'Anger8 447

MiLNB(Alex.) 490, 548

M61e hydatiforme 186 310

Monstro ac6phalien 53, 234

— c6losomien 553

— sternopage 697

Moussous 46'J

Muqueuse ut6rine ( Structure

dela) ... 622

Obliteration complete du col. , , . 653
Obliteration du vagin commc
moyen de gu6rison dans Ics
erandes pertes de substance de

la vessie ^ . . . . . 336

0Ed6me des memlDres inl'^rieurs 4*-59

Ollivier (de Vence) ^ 85

Operation c6saricnne 116

— (En cas de tumeurs

fibreuscs de I'ut^-

rus) 64i, 705

Operation post mortem 35, 43

Ovaires chez les enfants. . . 510, 573

Panas 210

Paralysiedu bras gauche chez un

nouveau-ne 245

Parrot. Hemorrhagic enc6pali-
qucchezunnouvoau-n6. 9,140, 272

Paulet .S09

Perreymont 51

Peter... 95, 120, 2t5, 282, 4-22, 540

Pinaro 305, 307,361, 362

Placenta (Adh6rences anormales

du) 17,35, 76, 363

Placenta (Insertion vicieuse du). 496

Placentite 368

Pneumonic chez une femme en-
ceinte 750

Polaillon.... 60, 121, 245, 31-2, 507

Portal 683

Porte-lacs (nouveanx) 292

Positions occipito - post6rieures

(Traitement ^ suivre dans les) 23
Postural (Traitement de la proci-

cidcnce du cordon) 300, 350

Poulliet 468

Presentation ct engagement du
ventre 185



Digitized by VjOOQ IC



764



TADLE DES MATIERES.



Procidence du cordon. 441

Procidencedu cordon (Traitement
de la), par la posturale m6-

thode .300, 3^0

Procidence dos membres 7i3

Rachitisme 439

Remarques pratiques sur une
source peu connue de sang
pouT la transfusion 34

Retention des membra nesdel'oeuf 86

Retroversion de Tut^rus gravide

4, HI

Retention du foetus mort dans la
cavii6 uterine 372, 376

ROBUCHON n?

Roux ; 685

separation du vagin et du colde
I'uterus par une cloison inter-
ut6ro-vaginale 560

S^riceps (du) (nouveau tracteur
obstetrical) 468

SiNETY (de) 37d, 510, 373

'Simnlification operatoire appli-
caole k Tabl alien de certain^
polypes de I'uterus 149

Societe anatomique 57i, 698

— de biologic. . . 379, 510, 699

— dechirurgie 58, 1-24,312, 507

— de medecine de Lyon,

317, 636

— de medecine de Paris

117,

— medicale des h6pitaux.

— obstetricale de Londres

186
— ^ de th6rapeutiquc.
Soufneuterin , 617, 682

SOURROUILLE 498

SoYRE (de) 112

Statistique du service obstetrical
de I'hOpilal Saint-Thomas de

Londres 30

Stollez J 59

Structure de la muqueuse uterine 622



245
246



746



Syphilis {influence de la), sur la
femme enceinte... w 174

Tarnier 59

Temperature dans F6clampsie

puerperale 1?3

Terrier.,...; 60, 508

Tetanos chez un nouveau-n6. ... 699
Thrombtfs de la levre gauche do

la vulve 179

TiLLAUx 58, 68

Traitement i suivre dans les po-
sitions occipito-posterieures.

23, 102

Transfusion (Gas de) 444

Transfusion (sources peu connue

. dc sang pour la) 3V

Tumeur congenitale, polycysti-
que inseree k la symphyse du
maxillaire inferieur et ii la Ian-

gue 502

Tumeur pediculeo faisant sailiie
h, la vulve au moment de i*ac-

couchement 124

Tumeur pelvienne compliquant
Ic travail 191

Uterus (Corps fibreux de 1'). 58,

60, 117
Uterus (Etat de T), cinq semaines

apres Taccouchement 175

Uterus (Polvpcs fibreux de T).

149, i59, 164, 444

Vaccine anormale 246

Vagin (Obliteration du) 336

Ventre (Presentation et engage-
ment du) 185^

Vesico-vaginale (fistule) 48 *

Verneuil 128, 502

Version 490

Vice de conformation du bassin.

41, 177

ViDAL .247

Vomissements incoercibles (Trai-
des) 556, 559

Williams (John) 622



Le secretaire de la redaction, gerant : Db Soykb.



Paris. — Typ. A. PARENT, rue Monsieur-le-Prince, 29 et 31.



Digitized by



Google



Digitized by



Google



Digitized by



Google



UNIVERSITY OF MICHIGAN




3901506066 9318




Digitized by



Google



Digitized by



Google






Online LibraryWilliam H. (William Henry) PowellArchives de gynécologie et de tocologie. ... . Première annéetome XXIII, [1874-1896] → online text (page 82 of 82)